RP du 15 Juillet 2014: Soirée maussade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RP du 15 Juillet 2014: Soirée maussade

Message par Sly le Dim 6 Sep - 17:56

Mardi 15 juillet 2014 : 21h12 - 23h54


Participants
Alistair - Tylanhnem
Orénoque - Orénoque
Ewakhine - Sélenna Granil



Soirée maussade




Alistair : *Tylanhnem était assis à une table proche de la porte de la taverne, en équilibre sur deux pieds d'une chaise et ses pieds à lui croisés sur la table. Il sirotait une bière tout en repensant aux événements récents. Il avait fallu des jours à son organisme pour se purger complètement de la substance qui l'avait envahi. Il avait agit stupidement en brûlant sa réserve entière de plante, il se forçait ainsi à un sevrage brutal. Heureusement pour lui, la fumée qu'il avait inhalée lui avait donné suffisamment de toxines pour qu'il ne subisse pas un contrecoup fatal tout en lui fournissant une dose assez réduite pour le déshabituer petit à petit. *
Orénoque : *Au final, tout le monde dans cette ville se ressemblait. Tout le monde sauf 3 personnes, trois étrangers qui n'avaient qu'un point commun, la Lumière d'Opale. C'est dans celle-ci et à ses alentours qu'Orénoque les avait repérés. De fait, comme il avait besoin d'un peu de repos, il se dirigea naturellement vers cette auberge si connue dans la ville. Une fois devant la porte, il posa sa main sur la poignée et souffla. Encore une fois il allait avoir à supporter les regards mauvais et inquisiteurs des occupants mais il pourrait au moins manger en même temps. Enfin décidé, il poussa la porte et entra calmement.*
Orénoque : *Des badauds le regardaient déjà comme un intrus qui n'avait pas sa place en ces lieux mais il n'y prêta guère plus d'attention qu'il n'en avait donné à la jeune fille tombée de la pancarte extérieure l'autre jour. Silencieusement, il alla s'installer près de l'elfe qui lui avait paru sympathique lors de son premier soir en ces lieux pour attendre la serveuse.*

Alistair : *Cela n'avait toutefois pas empêché qu'il passe un sale quart d'heure. Il était à peu près lucide à son réveil, suffisamment pour qu'il croie en avoir fini avec cette histoire. Mais petit à petit, il sentit son corps s'affaiblir. Cela commença avec des courbatures, des raideurs dans les muscles, puis une fatigue musculaire. Cette fatigue s'étendit en lui au point qu'il peinait à mettre un pied devant l'autre. Sachant avoir besoin d'aide, il s'était alors réfugié dans le seul endroit pouvant assurer cette fonction, à sa connaissance. C'est tout juste s'il avait pu demander une chambre avant de s'évanouir. *
Alistair : *Il sortit de ses pensées et reprit conscience de la réalité lorsqu'il s'aperçut que quelqu'un était entré dans l'auberge. Il ouvrit les yeux et regarda autour de lui, il y vit l'Ysachinn qu'il avait déjà pu croiser. Il le salua d'un signe de tête alors que ce dernier s'asseyait à sa table. *
Orénoque : *Le nouvel arrivant ne parla pas tout de suite. Sa première parole fut de passer sa commande de purée de champignons. Une fois ceci fait, il salua l'autre individu d'un signe de tête et se mit à réfléchir un moment.* C'était qui l'autre soir ?
Alistair : *Retirant ses pieds de la table il se pencha sur celle-ci et posa ses coudes dessus. Il cherchait une façon d'aborder son voisin de table lorsqu'il le devança en lui posant une question. Une question qui l’interpella. Il cherchait à éclaircir sa mémoire encore embrumée lorsque cela lui revint, les elfes. Cela lui fit prendre conscience qu'il n'en avait revu aucun depuis lors mais il ne savait toujours pas d'où ils sortaient. Reprenant le fil de ses pensées il répondit tout en se passant la main dans les cheveux. * C'étaient des elfes sylvains... tout comme je l'ai été. Mais ils étaient aussi une part de mon passé que je ne souhaite pas retrouver.
Orénoque : *Voyant son plat arriver, Orénoque ne poussa pas plus loin l'interrogatoire et comprenait également qu'on ne veuille pas s'attarder sur son passé. Il donna la somme demandée pour l'assiette et se mit à manger en silence. Au moins, il n'avait pas un regard inquisiteur en face de lui pour changer.*
Alistair : *L'elfe inspira, expira doucement, inspira, et expira de nouveau. * En réalité, c'est mon passé qui ne souhaite pas particulièrement me retrouver. *Il passa de nouveau sa main dans ses cheveux en un geste las. D'un geste il appela une serveuse et lui fit signe qu'il souhaitait la même chose que son voisin, le voir manger lui avait ouvert l’appétit. * Et toi, as-tu trouvé ce que tu était venu chercher, ici ?
Orénoque : *Avant de parler, l'Ysachinn fit des cercles dans l'air avec son couvert et haussa les épaules.* On peut dire que oui mais je ne suis pas totalement satisfait. Il me manque encore beaucoup de chose pour que je puisse dire que j'ai trouvé ce que je cherchais.
Alistair : *Tylanhnem esquissa un sourire. * C'est une façon bien vague de dire les choses, mais je respecte cela. *Attrapant l'assiette qu'on lui tendait, il rendit l'argent qu'il devait d'un même geste. Il ignorait pourquoi il dit ce qui suivit, cela lui vint sans qu'il le prévit. C'est tout naturellement qu'il dit donc : * On m'a exclut de chez moi.
Orénoque : *Piqué par la curiosité, l'Ysachinn acheva son plat et releva les yeux pour regarder son interlocuteur en face. Il connaissait un peu les elfes au vu des renseignements gagnés dans la guilde.* Pourquoi? Vous avez commis un crime ?
Alistair : *Tylanhnem éclata de rire. Un rire irrépressible. Un rire sans joie. * Un crime ? On peut dire ça oui. *Il reprit son calme. * Je suis un crime vivant. *Il prit un instant avant de continuer. * J'ai une question à te poser, les elfes de la dernière fois, avaient-ils les cheveux noirs ? As-tu seulement déjà vu un elfe aux cheveux noirs ? *Il se détourna, attrapa ses couverts et recommença à manger à grandes bouchées. *
Orénoque : Un elfe avec des... *Orénoque arrêta un moment de parler, trouvant enfin une nouvelle piste.* Oui, vous. Désolé mais je vais devoir vous laisser. Merci, vous m'avez été d'une grande aide sans même le savoir. *Rapidement, il posa sa main sur l'épaule de l'elfe, murmura un "Moi aussi" et partit sans prêter plus d'attention que ça à la salle qu'il laissait là.*
Alistair : *L'elfe agita la main en un au revoir et recommença à manger. Il ignorait pourquoi il avait commencer cette discussion avec le rat mais … il s'en fichait, cela n'avait aucune importance, mais il ne l'avait pas évoqué depuis si longtemps. Il finit son assiette et la sauça avec un morceau de pain. Poussant cette dernière de coté, il se rallongea sur sa chaise et ferma les yeux, replongeant dans ses pensées. *
Ewakhine Do'varden : *Sélenna Granil était une femme d'une trentaine d'années. Sa journée s'était terminée tard et elle avait surpris son mari en train de la tromper. Quel... Elle n'avait pas de mot pour décrire cela. De longues cernes et des yeux rougis prouvaient qu'elle avait tout juste cessé de pleurer. Elle traînait des pieds et voyant de la lumière dans l'établissement La Lumière d'Opale, elle décida de s'y engouffrer timidement. Elle avait mal au cœur, elle avait mal au ventre et voulait boire. Pas trop cependant. Même si elle aurait voulu oublier, elle devait être disponible demain matin pour gérer l'échoppe qu'elle tenait. La luminosité lui piqua les yeux et elle décida de filer au comptoir sans regarder personne. Elle avait l'impression d'être sale et d'avoir une pancarte sur le dos indiquant qu'elle avait été trompée. Avec un soupir elle s'installa et commanda* Un verre de... Un truc fort. S'il vous plaît... *sa voix était lente et un sanglot avait été retenu de justesse.*
Ewakhine Do'varden : *Elle passa une main dans ses boucles noires et patienta, l'autre main occupée à triturer un pan de sa tunique verte. Elle ne regarda aucun de ses voisins, se concentrant sur le comptoir comme si elle pouvait disparaître*
Alistair : *L'elfe soupira alors que la porte s'ouvrait une seconde fois, il voulu l'ignorer mais alors que passait un courant d'air, lui parvint la fragrance d'un parfum de femme mêlé à de multiples autres odeurs. Il ouvrit les yeux et vit une femme aux yeux rougis par les pleurs s'avancer à pas décidés vers le comptoir. Il failli laisser passer sans s'en préoccuper mais la détresse qui se dégageait d'elle lui rappelait une solitude trop douloureuse pour qu'il laisse les choses se dérouler sans intervenir. Il se leva de sa chaise et vint s'asseoir au comptoir, à coté de cette femme. *
Ewakhine Do'varden : *Sélenna fut surprise quand un homme vint s'installer à ses côtés. Elle ne le regarda pas et retint quelques larmes alors qu'elle repensait à l'accouplement qu'elle avait surpris, elle qui avait pensé économiser pour s'acheter une lingerie de dentelle, elle se trouvait bien cruche. Elle sursauta quand le verre d'alcool apparut devant elle. La jeune femme aux cheveux noirs remercia d'un regard et d'un mot dit à voix basse la tavernière qui la regardait avec un regard attentionné. Hanadréa reporta son regard sur l'elfe et espérait qu'il n'allait pas faire n'importe quoi cette nuit-ci.*
Alistair : *Surprenant le regard de la tavernière, Tylanhnem esquissa un geste de paix pour lui signifier qu'il ne comptait pas faire d'agitation. Il commanda une nouvelle bière et mit sur le comptoir suffisamment d'argent pour payer leurs deux consommations. Sans un mot il attrapa la bière qu'on lui tendait et en but une gorgée. Il reposa son verre et garda la tête basse, sans dire un mot. *
Ewakhine Do'varden : *Elle allait chercher des pièces dans sa bourse quand l'homme déposa le prix de leur deux consommations. Interloquée, elle le regarda* Qu'est-ce que...? Pourquoi vous...? Qui...? *Elle ne termina aucune de ses phrases luttant pour retenir des sanglots, ne comprenant pas pourquoi un étranger aux oreilles pointues payait pour elle. La prenait-il pour une fille facile? Elle dut reconnaître qu'elle se laisserait faire si un homme pouvait lui apporter un peu de chaleur vivante...*
Alistair : *Il tourna doucement la tête dans la direction de la jeune femme. * Pourquoi ? Vous avez l'air d'avoir des soucis en tête. Qui ? Aucune importance. Il m'a semblé que c'était la chose à faire, je n'y ai pas réfléchi. *Il continua à voix basse. * Il semblerai que je ne réfléchisse à rien ce soir. *Puis s'adressant de nouveau à la demoiselle. * Je viens de partager les ombres qui me suivent avec un inconnu, si l'aventure vous tente, il semblerait que ce soit la soirée ou jamais. Et sinon *Il prit une nouvelle gorgée. * … peu importe.
Ewakhine Do'varden : *Elle était perdue et ne sut quoi faire. Elle croisa son regard et explosa en sanglots contenus. C'était la première personne qui souhaitait lui parler, un inconnu certes mais elle s'en fichait actuellement. Elle laissa ses larmes aller contre son torse. Silencieuses. Ses épaules se secouaient sans qu'elle ne puisse rien y faire. Elle était tellement mal. Elle resta ainsi quelques instants, laissant ses larmes s'écouler une nouvelle fois, c'était si dur !*
Alistair : *Les larmes de la jeune femme, auxquelles il ne s'attendait pas le moins du monde, l’indisposèrent. Il s'attendait à des confidences mais pas à ceci. Ne sachant que faire il se risqua à poser une main entre ses épaules et s'exprima d'une voix hésitante. * Ne … ça va aller, ça va aller. Que s'est-il passé ? *Il était aussi un peu inquiet de la réaction qu'aurais la tavernière, en prenant connaissance de la situation. Il n'était en rien responsable mais le verrait-elle du même œil ? *Il continua à essayer de consoler la demoiselle tout en gardant un œil sur le reste de l'établissement. *
Ewakhine Do'varden : *Elle ne parvenait pas à parler et ouvrit plusieurs fois la bouche pour simplement la refermer. Plusieurs minutes passèrent ainsi avant qu'elle ne parvienne à se ressaisir. La Tavernière gardait un œil sur les deux lascars mais n'avait aucune expression menaçante sur le visage. Sélenna finit par se redresser péniblement et bredouilla des excuses, confuse* Je suis désolée... vraiment désolée, je ne voulais pas, enfin... je... merci. *ce dernier mot fut le seul qu'elle maîtrisa réellement car cela résumait toutes ses pensées. Merci pour le verre, mais d'avoir été gentil, merci d'avoir été là, merci de l'avoir laissée pleurer.*
Alistair : *L'elfe récupéra sa main et enroula ses doigts autour de son verre. Il eu un demi sourire en l'entendant bredouiller. * Ne vous excusez pas, je ne suis pas là pour ça. Et ne me remerciez pas, je n'ai encore rien fait, sachez juste que je suis présent si le besoin s'en fait sentir. Rien de plus, rien de moins. *Il se retourna une fois de plus vers son verre avant de reprendre. * Allez savoir pourquoi, vous m'êtes ... sympathique, à défaut de termes plus approprié.
Ewakhine Do'varden : *Ses derniers mots lui tirèrent un sourire léger. Elle hocha la tête et s'essuya les yeux à l'aide de l'une de ses manches. Elle prit le temps de boire une gorgée d'alcool qui lui brûla l'œsophage avant de reprendre la parole d'une voix plus assurée.* Vous avez tout de même payé ma consommation et m'avez accordé... *elle prit une inspiration longue due à ses pleurs récents* de l'attention alors que je n'étais rien pour vous. Alors je tiens à vous remercier... C'est très gentil de votre part... *Elle but une nouvelle gorgée toute aussi brûlante que la précédente.*
Alistair : La solitude qui émanait de vous. Voila ce qui m'a amené auprès de vous à ce comptoir, du moins à ce qu'il me semble. Une solitude que j'ai bien connue. Trahison, rejet. Tout ce que vous semblez avoir vécu serait invisible aux yeux de n'importe qui sauf de quelqu'un qui a vécu la même chose. Pour moi, c'en est même évident, vos yeux, en particulier, le crient de toutes vos forces. J'estime que personne d'autre ici ne l'a vu, ne vous inquiétez pas.
Ewakhine Do'varden : *Elle eut un sourire quelque peu rassuré* Oui... de la solitude.. Je suppose que je le suis à présent, seule. Mon mari s'est lassé de moi, je crois bien, c'est... Je... *elle perdit ses mots et elle dut se concentrer, fronçant les sourcils pour reprendre un discours correct* Je suis désolée et heureuse que vous l'ayez vu.. Désolée parce que vous avez du vivre quelque chose de similaire et heureuse parce que cela m'a fait du bien de pleurer et d'ouvrir un peu mon cœur.
Alistair : Ne vous en faites pas pour mon passé, il n'a plus d'impact sur moi et j'ai d'ores et déjà eu le temps de le partager aujourd'hui. Quand au reste, je suis heureux d'avoir pu vous aider, si c'est le cas, malheureusement il se fait tard et je ne suis pas en état de veiller plus longtemps. Je suis a priori le seul elfe sylvain dans les environs, si vous me cherchez, demandez à n'importe qui. *Il descendit de son siège, saisit la main de la jeune femme pour y déposer un baiser et commença à s'éloigner vers les escaliers. * Au plaisir de vous revoir, mademoiselle, dans de meilleures conditions, je le souhaite. *Et il s'en fut vers les étages, montant les marches deux à deux. *
Ewakhine Do'varden : *Elle fut agréablement surprise par ce baise-main, chose que son mari ou les autres hommes qu'elle avait pu fréquenter ne lui avaient jamais fait. Son sourire s'apaisa et elle lui souhaita de bien se reposer. Elle-même choisit de ne pas tarder et de ne pas terminer son verre. remerciant la tavernière d'un geste de la tête, elle s'éclipsa à son tour, dans l'intention de dormir dans son échoppe pour cette nuit. Ce fut une agréable rencontre pour elle, elle s'en souviendrait pour un bon moment. Un elfe sylvain avait-il dit. Mentait-il ?*
avatar
Sly
Disciple Archiviste - Créatrice

Messages : 68
Date d'inscription : 07/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum