Présentation des Dieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation des Dieux

Message par Ewakhine Do'varden le Lun 23 Juin - 18:07

Déesses et Dieux

Classification :
Il existe trois catégories de Dieux reconnues. La première étant dédiée à l'alignement, la seconde dédiée aux races et enfin la troisième regroupant tout le reste.

Les trois Divinités Primaires sont Palaran, le Dieu de la Neutralité, Ewakhine, la Déesse du Bien et Zadras, le Dieu du Mal. Tous trois gouvernent le peuple des Dieux. On dit qu'ils sont « nés » de la même entité et que ce sont eux qui ont créé les autres Dieux.

     Les Dieux de Races, ou Dieux Secondaires, sont à l'origine des différents peuples qui foulent Inarlyth. Il en existe certainement d'autres mais ils sont encore inconnus aux Inarlythiens car les Dieux ne révèlent pas ce genre d'information. Ces Dieux n'interfèrent que rarement dans les affaires de leurs créations, Ils se contentent de les guider en leur rappelant à quelle image ils ont été créés.
     Il n'y a qu'une seule Déesse connue, celle à l'origine des Elfes. Ceux-ci l'ont abandonnée au début de la nouvelle ère, ce qui remonte à quelques millénaires déjà. Les Elfes n'en parlent jamais et son nom à été banni de toute conversation. Les plus jeunes Elfes n'en ont parfois même pas entendu parler tellement c'est devenu tabou. Elle sombre à présent dans l'oubli et se meurt.

Divins secondaires:

Graech : Dieu des Orcs (et Orcs Noirs)
Tyrhmaal : Dieu des Hommes
Xéord : Dieu des Nains (et Nains Noirs)
Prayheill : Dieu des Ysachinns
La Déesse Oubliée (ex-Déesse des Elfes)

     Les Dieux Tertiaires, enfin, sont nombreux et il est certain que tous ne sont pas encore connus. Il y en a beaucoup qui sont liés aux magies tels Soléann, la Déesse de l'eau ou Madnèss, le Dieu du Feu. Et plusieurs sont juste liés à quelque chose de moins concret telle Alana, la Déesse de la Chance ou Namila, la Déesse de la Nuit. Il est fréquent que chaque race ait ses Dieux Tertiaires préférés mais tous sont vénérés par la population d'Inarlyth sans distinction. Chaque individu choisit ceux qu'ils prient mais globalement, les prières sont dues aux situations.

Divins tertiaires:

Alana :  Déesse de la Chance
Fixis : Dieu de la Connerie et de la Camaraderie
Ennyglacyanne : Déesse de la Glace
Fystalnnes : Déesse du Meurtre
Syldanecill : Déesse de la Danse
Gildasannen : Dieu du Sang
Nallyninn : Déesse de la Nature
Tivalnn : Dieu de la Fête
Galdan : Dieu de la Terre
Argantiil : Dieu des Métaux
Londolikh : Dieu des Combats
Wyhndylennh : Déesse de la Mort
Ilohlvann : Déesse de la Tentation
Fhylinn : Déesse du Vent
Soléann : Déesse de l'Eau
Xévélon : Dieu de la Virilité
Kaldor : Dieu des Montagnes
Namila : Déesse de la Nuit
Medannah : Déesse du Repos
Domalard : Dieu de la Poisse
Karydann : Dieu de la Chasse
Syffilysann : Déesse des Rêves
Wypmy : Dieu de la Bouffe
Madnèss : Dieu du Feu
Safonicaln : Dieu des Âmes
Annélianne : Déesse de l'Amour
Tel'Annamh : Dieu de la Foudre
Zalann : Dieu des Changements (et supposé des métamorphoses)
Zelkanna : Déesse du Sable
Kaldanar : Dieu des Cavernes et des Profondeurs
Dyellina : Déesse de la Guérison
Rolanech : Dieu des Voyages
Mysullis : Dieu de la Musique

     Les Dieux sont presque considérés comme un peuple à part entière. En effet, ils se regroupent en couple et créent parfois de nouveaux Dieux de cet accouplement, de cette fusion. C'est assez rare, la dernière est Syffilysann, la Déesse des Rêves. On dit que sa conception remonte à avant la nouvelle ère et que l'énergie qui s'est dégagée de cette création à donné naissance à un Démon. Le Démon des Cauchemars.
     Certains Dieux naissent d'une autre manière : simple création, ils sont élevés au rang de Divinité. Cela est l'une des choses les plus mystérieuses et la seule piste tangible est que c'est l'entité qui a créé les Dieux a en fait offert un don à un individu, le marquant ainsi à la vigilance des Dieux. Et lorsque c'est le moment, ceux-ci l'élèvent. C'est notamment le cas d'Alana qui était une humaine avant de devenir Déesse.


Apparition :
   Chaque Déesse et chaque Dieu possède ses attributs, il peut s'agir d'un animal, d'un objet, d'un flux. Mais tous ont au moins un attribut qui les différencie les uns des autres. On dit que c'est à travers ses attributs que vient la puissance des Dieux, il est impossible de le vérifier mais tout concourt dans ce sens.
   Certains Dieux les affichent sans crainte, d'autres se montrent au contraire plus discrets. Les raisons de tels comportements sont de l'ordre du divin et donc de l'incompréhensible.
   Ils apparaissent aux créations généralement sous une seule forme, cependant rien ne dit qu'il s'agit de leur forme véritable puisque ce ne sont que des apparitions, des sortes de fantômes, de spectres divins. N'essayez surtout pas de contrôler ou de piéger ces formes, elles ont de véritables pouvoirs divins et surtout une volonté divine capable de vous écraser le cerveau d'un seul regard.
     Bien que faire apparaître plusieurs Divinités soit impossible, le fait d'en vénérer deux qui sont en couple peut donner un apport de puissance considérable.

     Les Dieux apparaissent fréquemment dans le monde des vivants, dans le monde des créations comme certains l'appellent. En effet, ils font partie de la vie de chaque individu, ils sont partout. Ils sont tout. Beaucoup voient leurs Dieux en rêve ou lors de prières intenses, le meilleur moyen étant tout de même de se rendre dans un temple dédié à cet effet et d'y faire une offrande ainsi qu'une prière.
     Les Dieux peuvent aussi apparaître lors de la pratique de Magie à haut niveau. En effet, certains mages élémentaires font appel au Dieu ou à la Déesse affilié à l'élément qu'ils manient pour gagner en puissance. Cependant, bien qu'il soit possible de manier plusieurs flux de magie différente, personne n'est jamais parvenu à appeler deux Divinités pour l'épauler. Ce n'est pas faute d'avoir essayé. On parle donc d'action impossible.
     Ils sont aussi vus sur les champs de bataille, parfois en un même Dieu divisé en plusieurs entités, appelés par différents guerriers en phase. Cet état de phase s'obtient généralement quand le guerrier en question combat pour l'un de ses Dieux ou pour obtenir la faveur de l'un de ses Dieux. Les coups deviennent alors plus puissants et le favorisé est temporairement revigoré et insensible à la douleur. L'effet ne perdure cependant pas très longtemps et le contrecoup peut se révéler brutal si on ne fait pas attention. Chaque Dieu alloue des effets supplémentaires à ses favoris temporaires et souvent ils changent en fonction des situations. Il n'y a donc pas de classification complète concernant les effets.


Cultes :
     Comme dit plus tôt, la façon la plus traditionnelle d'honorer un Dieu est d'y penser, de le prier. Que ce soit au temple ou chez soi, devant un autel ou dans son lit, cela n'a pas d'importance. Les religieux et Templiers le réfuteront mais nombreux sont les Divinités à l'avoir dit. Certains sont juste trop têtus pour le comprendre.

Il existe trois Ordres assimilables à des guildes dans le fonctionnement et le recrutement.
     Le premier est l'ordre du Temple. Il regroupe des gens souhaitant placer les Dieux avant le reste, ce sont eux qui bâtissent des temples en général, eux qui les défendent et les entretiennent. Ils sont à la recherche de nombreuses reliques pouvant valoriser leurs Dieux mais surtout ils veillent au respect de la populace vis-à-vis des Divins. Jurer en présence de l'un d'eux peut se révéler très douloureux. On dit que certains extrémistes vont jusqu'à mettre au pilori pendant plusieurs semaines les fautifs. Les Templiers, ceux de l'ordre du Temple qui vont sur le terrain, sont cependant bien vu dans la plupart des villages parce qu'ils apportent une certaine paix avec eux. Les villageois aiment avoir des Templiers chez eux car ils ont ainsi l'impression d'avoir les Dieux avec eux.
     L'ordre du Temple ne vénère pas tous les Dieux de la même manière, les Dieux dits sombres ou à connotations négatives sont mis de côté en général, juste priés et honorés parce que ce sont des Dieux mais toujours en essayant d'en tirer le meilleur. Bien qu'ils prônent l'équilibre, les Adeptes(ceux qui restent dans les temples) et Templiers sont plutôt du côté d'Ewakhine que de Palaran.
     Chaque Temple ne s'occupe généralement que d'un Dieu. Sinon, comme c'est le cas dans certaines grandes villes, le Temple se divise en sous factions, chacune dédiée à un Dieu.
     Les Temples sont tous soumis à la même loi, celle de l'Ordre.

     Le second Ordre suit beaucoup plus sur les traces de Palaran. Il s'agit des Marcheurs. Ils sont reconnaissables par leurs longs manteaux sombres et leur bâton. Généralement ils sont encapuchonnés. Les Marcheurs acceptent tout types de mission en rapport avec les Divins. Ils ne privilégient aucun Dieu et n'hésiteront pas à tuer s'il le faut, contrairement aux Templiers qui l'évitent au possible. Leur ordre est assez peu développé et ses membres se détournent pour une raison bien mystérieuse de tout moyen de locomotion.
     Les Marcheurs sont craints plus que respectés et bien peu leur adressent la parole. On ne sait jamais pour quel Dieu ils marchent et c'est cela qui inquiète. Il ne sont pas réputés pour être très bavards ou sociables et on voit rarement deux Marcheurs dans la même région.

     Enfin il y a un troisième Ordre bien plus fermé, bien plus secret et bien plus vicieux que les deux autres : celui des Cercles. Ces Cercles possèdent leur propre interprétation des Dieux et jugent bon de les vénérer de manière... peu conventionnelle. Lorsque certains vénèrent Madnèss, le Dieu du Feu, en maintenant constamment allumée une bougie, les Cercles vont préférer incendier une personne et la regarder mourir.
     Ils ont tendance à tuer, voler, saccager et commettre toute autre sorte de crimes pour vénérer leurs Dieux. De leur point de vue, il s'agit d'une vénération par la destruction et les cris. Ils ont d'ailleurs tendance à beaucoup s'en prendre à l'Ordre du Temple. Les Cercles ne sont tolérés dans aucun pays, mais présent dans tous. En général, chaque Cercle vénère un seul Dieu. Les Cercles sont à peu près tous indépendants mais trop impénétrables pour savoir si quelque chose les régit : ils semblent tout de même bien coordonnés et suivent certains préceptes communs.


Informations diverses :
     Il existe donc de multiples manières de vénérer les Dieux et personne ne pourra dire laquelle est meilleure. Les Elfes sylvains ont l'habitude de faire des fêtes et des danses en l'honneur des Dieux, les Orcs et les Lewynns feront plutôt des danses guerrières en leur honneur et les Humains se contenteront globalement de prier et d'aller au Temple. Ces manières de vénérer sont autant de raisons de déclencher des guerres que prôner la supériorité de son Dieu racial ou que de vouloir étendre son territoire.
     Dans un même pays beaucoup de façons de révérer un ou plusieurs Dieux se côtoient et se tolèrent plus ou moins.

     Certains dieux se complaisent dans le mystère et se font vénérer sous différents visages et différents noms. On dit que certains s'amusent même à entre-tuer leurs disciples mais ce ne sont que des rumeurs non prouvées car qui pourrait compromettre un Divin ?
     Tout le monde ne vénère pas forcément un Dieu mais leur existence est totalement admise. Il est fréquent que des gens ne prient pas de Dieux Primaires, il est un peu plus rare qu'ils ne prient pas de Dieux secondaires et il arrive qu'ils ne prient pas de Dieux tertiaires. Certains sont monothéistes et prêchent la puissance de Leur Divin, reléguant les autres à de simples fabulations ou œuvres des Démons.

     Il n'y a pas de Dieux à vénérer en priorité excepté (peut-être) le Dieu Primaire et le Dieu secondaire. Sachant que même si le Dieu primaire semble être le plus important, c'est le Dieu secondaire qui ne changera jamais. En effet, au cours d'une vie, les orientations et inspirations changent, il est donc possible de changer de Dieu primaire même si c'est une action très significative et lourde de conséquences donc peu fréquente.
     Les Divinités tertiaires à vénérer se choisissent généralement en fonction de la situation de la famille, de la ville et de l'enfance. Généralement, un individu vénère ceux de ses parents jusqu'à ses 10/12 ans puis il commence à entrer dans l'adolescence et à chercher quels Dieux lui convient. Et c'est généralement quand il rentre dans l'âge adulte qu'il devient constant dans ses prières.
avatar
Ewakhine Do'varden
Admin

Messages : 575
Date d'inscription : 16/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://klaewyss.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum