RP du 22 Juillet 2014: Derrière les barreaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RP du 22 Juillet 2014: Derrière les barreaux

Message par Sly le Dim 20 Sep - 20:40

Mardi 22 et Mercredi 23 juillet 2014 : 18h13 - 16h28


Participants
Kastela - L'Exilée

Ewakhine Do'varden - Lysihenn
Ewakhine Do'varden - Le prisonnier





Derrière les barreaux


Ewakhine Do'varden : *La cellule était crasseuse, petite et oppressante. Elle paraissait d'autant plus oppressante pour une personne habitué au plein air comme Lysihenn. Cela faisait plusieurs jours qu'il s'était fait arrêté et il en grimaçait encore. Il n'avait jamais aimé les arrestations. Et encore moins les cellules. Celle qu'il occupait avait au moins l'avantage d'être trop petite pour qu'il n'ait un colocataire. Il savait que sa fenêtre se trouvait au niveau de la rue, les gardes occupaient le bâtiment juste au dessus et sur lequel donnait la seule issue depuis les cellules. C'était humide et très peu éclairé, juste deux torches hors de sa vue et la lumière qui passait depuis la petite lucarne. Pas grand chose.*
Ewakhine Do'varden : *Le seul avantage c'est qu'il était relativement en sécurité là où il était. Il n'avait vu aucun Rynal et cela lui allait très bien. La nourriture et l'hygiène n'étaient pas vraiment au rendez-vous ce qui ralentissait un peu son rétablissement. Depuis deux jours, il s'astreignait à exécuter un petite série d'exercice régulièrement pour essayer de se garder en forme et pour que ses bleus et courbatures douloureuses disparaissent.*
Ewakhine Do'varden : *Il se demandait tout les jours si la fille allait lui en vouloir ou se foutre de lui. Peut-être qu'elle allait repartir... il-ne-savait-où. Ou peut-être pas. Il avait faim et froid et ne voulait pas croupir ici deux mois. Surtout pour un vulgaire vol de pain. Fichues blessures... il s'était retrouvé comme un con quand il s'était fait repéré et qu'il s'était rendu compte qu'il n'avait pas les capacités nécessaires à la course. Il avait tenté malgré tout. Et s'était lamentablement foiré. Le jeune homme avait d'ailleurs récolté quelques marques supplémentaires sur le visage. Ces marques étaient encore bien visibles. Il pesta et mis ses bras sous sa tête, le regard dirigé vers le plafond et le dos sur l'espèce de paillasse qui lui servait de lit.*
Ewakhine Do'varden : *Il était bien content qu'il ne pleuve pas trop ces derniers temps car il savait que cela aurait envahi le sol de sa petite cellule, que dormir aurait été très inconfortable et qu'il aurait risqué d'être malade. Il espérait que cela dure jusqu'à... ce qu'il s'échappe. Il ne voyait pas d'autres alternatives. Deux mois c'était trop et disproportionné !*
Kastela : *On sentait la fatigue sur le visage de la jeune fille, qui avait décidé de dormir le jour pour courir la nuit. Elle avait prétendu que décaler ainsi ses heures ne la dérangeait pas, mais comme d'habitude, c'était faux. Et depuis que le toit s'était effondré, elle se retrouvait forcée, de temps à autres pour économiser, de dormir dans la rue. Ainsi un mal de crâne s'installait là avec un mal de gorge ce jour-là, toutefois les deux étaient légers. Elle ne l'avait pas vu revenir, et avait donc demandé à n'importe qui dans la rue où il se trouvait, l'once d'inquiétude écrasant la notion de sécurité. Ce n'est finalement qu'en allant voir des autorités compétentes, après son après midi de recherches, qu'on lui dit que cet homme là était en prison. Pour vol. Bien sûr, cela était loin d'étonner l'ex-Voyageuse. Elle avait songé à attendre à la taverne. Seulement, elle souhaitait le voir. Elle avait des questions. Et elle était Seule. Il l'était sûrement aussi. Ses pas l'avaient menée là, dans les couloirs de prison.*
Kastela : *elle n'avait pas songé à cacher l'état un peu miteux de ses habits qui puaient l'humidité à en faire fuir des charognards à cause du repos extérieur, et non plus de cacher les marques sur son visage. Elle marchait simplement, en silence dans le couloir. Elle voyait l'état des lieux, plutôt miteux, trop humides et loin d'être intime. Elle pesta intérieurement. Elle avait bien voulu leur dire sa façon de penser, mais lorsqu'on lui proposait de cuver là à ce moment, elle ne pouvait que se taire. Ça n'allait pas les aider, s'était-elle convaincue. Elle avançait encore, se trouvant à présent à quelques pas de la petite cellule*
Ewakhine Do'varden : *Il était allongé de façon à voir la petite lucarne, seule preuve de la liberté si proche. Il entendit des pas dans le couloir mais ne se retourna pas, c'était fréquent qu'un garde descende à cette heure-ci. A moins qu'il soit un peu en avance? Les notions d'horaires étaient difficile dans un tel lieu. Il prêta juste l'oreille pour essayer de discerner l'équipement du marcheur. Il fut surpris de ne pas entendre de cliquetis caractéristiques des armures et décida de regarder une fois que la personne aurait dépasser sa cellule. Il ne voulait pas prendre le risque de tomber sur un Rynal et que celui-ci le reconnaisse, sa méfiance s'était décuplée depuis quelque temps. Il passa une main sous sa tunique sale et se massa le côté.*
Kastela : *elle regardait à sa droite, à sa gauche. dans chaque cellule. Elle y voyait des gens, qui parfois la regardaient d'un air vide, parfois ne la regardaient même pas, et parfois l'interpellaient. Elle continuait de marcher, et oublia de regarder à sa droite dans la cellule du voleur alors qu'elle avait été interpellée par le type de la cellule d'avant, à qui elle venait de rétorquer sèchement de se la fermer, lassée. Son ton avait était sec, froid, la fatigue y ressortait et on sentait que la patience n'était pas au rendez-vous. Elle avait, en ce lieu qu'elle n'aimait guère, ses deux mains sur ses deux dagues.*
Ewakhine Do'varden : *Il tiqua en reconnaissant la voix de femme qui s'était élevée à l'encontre de son voisin de cellule. Il se questionna, se demandant ce qu'elle pouvait bien faire ici. Il s'assit puis se leva l'instant d'après pour voir cela de ses propres yeux. Il empoigna les barreaux de son petit alcôve et la reconnut. Elle était bien là et nullement enchaînée comme il l'avait été quand il fut conduit ici. Arquant un sourcil de perplexité, il ne put retenir un* Hey. Grognarde. *Elle n'avait pas l'air très en forme, ce qu'il trouvait cocasse pour une fille qui devait dormir à l'auberge et manger à sa faim. Il attendit qu'elle se retourne. Sans se l'avouer, il voulait voir son visage. La reconnaître.*
Kastela : *elle avait marché à moitié à reculons vu qu'elle s'adressait au voisin de cellule, et sa marche s'était directement arrêtée lorsqu'il l'avait interpellée. Elle avait semblé hésiter un instant, avant de se retourner avec lenteur. Sur son arcade sourcilière droite, une égratignure. De même à côté de son oreille, un peu sur la joue, une sur le nez. Un petit bleu au niveau de la mâchoire. Rien de plus. Quelques plaies, mais rien de plus. La jeune femme tenta un sourire, qui s'estompa lorsqu'elle vit l'état du voleur, et l'endroit où on l'avait mit. Elle ne disait mot. Mais son regard en disait long : elle ne tolérait pas vraiment cela.*
Ewakhine Do'varden : *Il eut un petit sourire quand elle se retourna pour lui faire face. Son sourire ne dura pas longtemps car sa bouche lui faisait encore mal. Il se demanda ce qui lui était arrivé, elle semblait avoir quelques blessures au visage qu'elle n'avait pas la dernière fois. Sans réellement voir son regard, il reprit la parole* Il t'est arrivé quoi? Et qu'est-ce que tu fais ici?
Kastela : *elle le pointa du menton avant d'ouvrir la bouche pour s'exprimer. Puis de la refermer, ravalant une réplique. Elle eut un mince soupir, petit haussement d'épaule joint.* Le toit. Il s'est effondré à quelques centimètres de moi, du coup j'ai eu quelques éclats. Rien d'important. Je t'ai cherché, et actuellement je te retrouve, voila ce que je fais ici. *détournant le regard, elle se remit à inspecter la cellule, et notamment son toit qui était une réelle éponge* On m'a dit que t'étais là. Je t'ai cherché toute la journée. *elle ne précisa pas que son corps hurlait à la fatigue par conséquent. Mais son estomac ne manqua pas de faire rappeler sa présence, alors qu'un long gargouillis se fit entendre*
Ewakhine Do'varden : Le toit? *Il mit quelques instants avant de comprendre de quel toit elle parlait, ce sont ces habits qui lui mirent la puce à l'oreille* T'es retournée là-bas? *Ils 'apprêtait à poser d'autres questions, notamment sur sa venue ici quand un gargouillis s'éleva. Il porta son regard sur le ventre de la demoiselle avant de remonter lentement à son visage, elle avait vraiment sale allure* T'as l'air encore moins en état que moi, on t'a volé ta bourse ou quoi?
Kastela : Hem... Non... Vu que t'as rien je garde un peu pour toi. Et puis bon, les courses nocturnes, ça fatigue, tu sais. *elle parlait un peu plus lentement que d'habitude, les muscles de sa bouche ne semblant pas vouloir spontanément suivre sa volonté. Suite au gargouillis, elle ne répondait donc pas quant au toit ni au fait que sa dernière nuit avait été à la belle étoile, comme avant. Elle reporta son regard borgne sur sa personne après quelques instants d'inspection* Et puis bon, j'sais pas à quoi moi je ressemble, mais tu peux parler. Ça pue ici.
Ewakhine Do'varden : *Les courses nocturnes? En garder pour lui? Des sous? Pourquoi? Il l'étudiait avec un regard légèrement suspicieux avant baisser sa garde, la fatigue et le régime de ses derniers jours reprenant bien vite le dessus. C'était elle, pas n'importe quoi. Il fit un quart de tour, lâchant les barreaux quelque peu tordus pour désigner sa cellule d'un bras lourd.* On est en prison, là. Ça sent rarement bon et pis... c'est toujours mieux que les égouts si tu veux mon avis. Du moment qu'il ne pleut pas...*il laissa ses souvenirs des égouts au loin et reprit* Nan mais attend. Tu gardes quoi pour moi? Et tu as repris les courses? Toute seule? Je t'avais dit de m'attendre... *l'énergie qu'il avait mis dans ses premières questions s'estompa sur la dernière phrase et il eut aussi un soupir. Il était... étrange quand elle était à ses côtés. Il aurait voulu être dur, énergique, quitte à mentir à son corps. Il aurait voulu montrer qu'il maîtrisait parfaitement la situation mais avec elle... c'était différent. 
Ewakhine Do'varden : Il avait envie de toucher ses cheveux, de marcher avec elle. Il l'aurait presque invitée à rentrer s'il n'y avait pas eu ces barreaux qui les séparaient. Il se contenta de refermer sa main gauche sur l'un d'entre eux.* Je suis content que tu sois venue. ... *il allait ajouter une phrase mais la retient en détournant le regard pour croiser celui d'un autre détenu qui s'accrochait aux barreaux de sa propre cellule et les écoutait avec un sourire salace. Il observait notamment le morceau de femme qui se trouvait si proche et bien qu'il ne parla pas, il mettait mal à l'aise Lysihenn.*
Kastela : *elle avait penché la tête de côté, le regardant en silence alors qu'elle l'écoutait. Elle avait froncé les sourcils lorsqu'elle fut examinée avec suspicion. Cela lui avait quelque peu déplu : il devait être aussi crevé qu'elle. Peut-être. C'était l'inquiétude qui avait pompé son énergie, aujourd'hui. Elle pensait qu'Ils l'avaient emporté. Elle avait passé cette journée avec cette hypothèse s'affirmant à chaque fois qu'une personne lui disait ne rien savoir. Alors qu'il exprimait sa joie de la voir là, elle se contenta de poser une main sur la sienne. Elle savait qu'on les regardait, et elle gardait pour elle tous les visages qu'elle avait vu ici.* Est-ce que je peux te sortir de là ? *c'était la seule phrase qui lui venait au final. Au vu de sa situation, elle n'hésiterait pas. Cet homme étant tout ce qu'il lui restait, elle n'hésiterait pas. La colère et la fatigue le lui faisaient se le dire alors que son regard était empli de colère.*
avatar
Sly
Disciple Archiviste - Créatrice

Messages : 68
Date d'inscription : 07/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RP du 22 Juillet 2014: Derrière les barreaux

Message par Sly le Dim 20 Sep - 20:51

Ewakhine Do'varden : *Il fut surpris de découvrir qu'elle déposait sa main sur la sienne. Il ne put empêcher son regard de dériver vers leurs mains, délaissant l'individu crasseux en face de lui. Ce fut cependant sa question qui le surprit. Était-elle donc complètement inconsciente? Lui demander cela ici alors que de nombreuses oreilles étaient prêtes à l'entendre et de nombreuses lèvres prêtes à le répéter. Il secoua négativement la tête, il ne pouvait la mêler à cela. Ayant reporté son regard sur le visage de la fille, il put constater qu'il était empli de colère. Il espéra que ce ne soit pas contre lui.* Non... Tu ne dois pas t'en mêler. *il posa sa tête contre les barreaux et parla d'une voix très basse, l'obligeant à s'approcher pour l'entendre* Je n'ai besoin que d'un crochet, un fil de fer et je sortirai... *il préféra ne pas lui dire tout son plan, elle serait capable de s'en ... inquiéter? de le traiter de fou en tout cas.*
Kastela : *elle s'était approchée pour entendre, et était restée quelques secondes silencieuse. Elle regardait leurs mains, puis au moment de lui répondre, le sol. Finalement, il était là pour longtemps, de façon légale s'entend. Elle ne comprenait pas ce qu'il avait pu voler pour se retrouver là aussi longtemps. Regardant ainsi le sol, son regard se reporta irrémédiablement sur sa Ewakhine Do'varden : *Il allait répondre négativement mais se ravisa. Il pourrait certainement courir un peu mais pas très longtemps. Sa seule chance résidait dans le fait de se cacher très rapidement et de se faire très discret. Il murmura alors* Presque. Mais je sais comment faire pour m'éclipser. Il faudra juste... que je me cache. *Il parlait lentement, articulant bien chaque mot pour qu'elle les comprenne et que ce soit la seule à les comprendre.*
Kastela : ... Et si tu te fais attraper ? *elle continuait de le regarder avec sérieux, et était loin de cautionner son plan sur ce coup qui lui semblait aussi foireux que ses idées à elle. Elle tentait de parler de la même façon que lui, pour une fois. Elle qui avait d'habitude la manie de tout gueuler sur chaque toit de la ville... Une autre pensée lui traversa l'esprit, et elle serra un peu plus fort la main de l'homme comme pour appuyer ses propos, le regardant à nouveau* Les autres... Ils te cherchent encore ?
Ewakhine Do'varden : *Il releva son regard pour croiser le sien à sa dernière question. Elle semblait inquiète, chose qui d'une certaine façon le réjouit tout en le faisant réfléchir. Personne ne s'était jamais réellement inquiété de lui, il se demandait si ça n'allait être que temporaire comme pour les autres ou constant, chassant cette pensée il répondit.* Je pense. Et... je serai bon pour six mois supplémentaires, je suppose... *il ne voulait pas vraiment y penser car il savait qu'un hiver rude pouvait tuer en prison, même si sur Hylena le climat était plutôt clément, on n'était sûr de rien. Il eut une petite grimace qu'il tâcha de vite cacher par un regard volontaire et décidé* Je ne me ferai pas avoir. Je sais quoi faire, il faudra juste... qu'Alana m'aide un peu. *il eut un sourire contrit*
Ewakhine Do'varden : *Le prisonnier qui se récurait le nez en les observant, tâchait de bien tendre l'oreille. Il savait qu'une information pouvait toujours se négocier ou s'utiliser et il ne voulait certainement pas laisser ce connard de dragueur s'en sortir sans lui. Il avait eut le temps de profiter du spectacle qu'offrait la donzelle devant lui et qui, même si elle était plutôt petite, rachitique et pas très attirante avec son tatouage, avait le mérite d'être une femme et ça faisait longtemps qu'il n'était passé sur aucune. Il se gratta en ruminant sa frustration quand ils les vit baisser de ton. Sans se démonter il tâcha de tendre un peu plus l'oreille.*
Ewakhine Do'varden : *Après quelques minutes, il dû reconnaître qu'il n'entendait rien et cela le fit rager. Il cracha par terre non loin des pieds de la fille et tapa deux fois sur les barreaux de sa cellule. S'il ne pouvait avoir d'info personne n'en aurait* Hey ! Hey les enfoirés, pas d'messe basse sans prêtre ! Oh! Hey, vous m'entendez bande d'enfoirés? *Il élevait la voix ce qui réveilla plusieurs autres prisonniers qui tendirent alors l'oreille. Il n'avait pas encore atteint son objectif.*
Kastela : *la jeune fille en question était restée silencieuse. Elle avait ouvert la bouche pour répondre à son interlocuteur, mais l'avait refermée lorsque le malotru avait craché à ses pieds. Son regard s'était porté sur le crachat, puis sur le voleur. Elle se redressa avant de tourner lentement la tête vers la gauche pour voir directement l'abruti qui gueulait et réveillait tout le monde. Elle bouillonnait intérieurement, et avait toujours une main sur une de ses dagues. Son regard était noir, et sa main ne serrait que bien trop sa dague, tandis que l'autre avait lâché le voleur. Des phrases cinglantes passaient en revue dans sa tête. Il y en avait tellement que le silence se faisait encore pour elle*
Ewakhine Do'varden : *Lysihenn fronça les sourcils devant l'attitude du prisonnier à l'état plus pitoyable que lui, cela devait faire au moins un an qu'il était ici. Il l'avait déjà vu faire le coup. Voyant la fille se crisper sur sa dague, il passa difficilement la main chauffée par la sienne entre les barreaux pour essayer de lui attraper la main ou au moins agripper sa tunique. Il voulut l'interpeller mais se trouva une fois encore à court de noms ce qui le fit rager. Il opta donc pour le seul qu'il avait pu lui donner* Grognarde.
Kastela : Quoi ? *avait-elle dit d'un ton trop froid et trop sec avant de se rendre compte que c'était Lui qui l'avait appelée. Elle tourna un peu la tête vers lui, mais voulant garder l'autre en vue, elle ne le voyait de toute façon pas : c'était son oeil droit qui le regardait. L'oeil aveugle. Elle répéta, toujours tendue, mais moins sèchement* Quoi ? *elle savait que l'autre abruti était là. Elle était énervée et éreintée, et aurait bien passé sa colère sur lui, aussi mauvais que cela puisse être.*
Ewakhine Do'varden : *L'individu regardait avec un plaisir malin la fille se tourner vers lui. Qu'elle fasse donc une bêtise... qu'elle approche donc. Lorsque l'homme qu'elle était venue voir l'interpella il explosa d'un rire gras et bruyant* Et ben alors ma mignonne, tu parles d'un nom ça. Grognarde ! Nan mais sérieusement, c'est complètement con. *il fit plusieurs grognements grotesques avant de rire de nouveau et les toisant*
Ewakhine Do'varden : *Lysihenn encaissa le premier mot jeter avec violence sans rien dire mais recula un peu sa main devant l'accusation. Lorsqu'elle se radoucit un peu il déclara* Il fait ça tout le temps quand quelqu'un souhaite un peu de discrétion. Il se prend une rouste mais parvient à renvoyer le visiteur. Tu devrais partir... *il n'appréciait guère cette idée mais n'en voyait pas vraiment d'autres. La connaissant, elle serait prête à se battre contre un garde s'il venait à la bousculer pour la faire sortir. Et il ne voulait certainement pas la voir emprisonnée ici. Son regard se fit un peu plus triste que son sourire qui tâchait d'être rassurant.*
Kastela : *elle regarda encore une fois le prisonnier qui avait osé l'appeler "Ma mignonne". Elle avait commencé à décrocher sa dague lorsqu'il lui conseilla de partir. Elle fronça les sourcils et serra les mâchoire, reportant son regard sur le sol miteux. Elle ne bougeait pas et réfléchissait pendant de longues secondes, avant d'enfin regarder à nouveau le voleur.* ... Fais attention à toi. Je reviendrais. *elle avait décidé de partir. Elle savait que l'écouter cette fois-ci serait certainement moins stupide. Tant pis pour les questions. Ils aviseraient. Elle avait rapidement tourné la tête et tout aussi rapidement commencé à s'en aller plutôt que de faire elle-même dégénérer la situation*
Ewakhine Do'varden : Heeey, mais nan, part pas ma jolie, allons vient par ici, hey! HEY ! Sale traînée ! *L'homme commença à enchaîner les insultes à son égard alors que deux hommes solides et armurés descendaient tranquillement les marches donnant sur la prison. Ils croisèrent la jeune fille au visage marquée mais ne s'arrêtèrent pas pour la saluer, ils avaient un incarcéré à calmer. Toujours le même.*
Ewakhine Do'varden : *Le voleur la regarda s'éloigner sans rien dire. Il n'avait pas réussi à dire autre chose qu'un simple "D'accord". Il était soulagé qu'elle ne s'embarque pas dans une cause perdue et dut admettre qu'il espérait qu'elle reviendrait bientôt. Sans crochet il pouvait s'en sortir mais ça risquait juste d'être un peu plus long. Il vit les gardes arriver et recula dans sa cellule en gardant le silence.*
Ewakhine Do'varden : *Lysihenn s'assit sur sa paillasse pour réfléchir à ce qu'il allait faire et à ce qu'elle lui avait fait. Il ne s'était pas senti très bien en sa compagnie du moins pas... normal. Délaissant le tabassage en règle qui se produisait juste à côté, il leva son regard jusqu'à la lucarne barrée. Il avait envie de sortir. Et il avait envie de la revoir. Deux envies bien nettes dans sa tête, restaient plus qu'à trouver un bout de fil de fer, l'un de ses voisins de cellule en avait certainement un. Il entendit les gardes soulever le corps qui respirait difficilement et le traîner jusqu'au mitard. Au moins ils seraient tranquilles pour quelques temps. Dommage qu'elle soit partie...*
avatar
Sly
Disciple Archiviste - Créatrice

Messages : 68
Date d'inscription : 07/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum