RP du 23-24 juin 2014 : Chute nocturne, Corbeau, Encre et patates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RP du 23-24 juin 2014 : Chute nocturne, Corbeau, Encre et patates

Message par Sly le Sam 14 Fév - 13:14

Lundi 23 et Mardi 24 juin 2014 : 23h42 - 4h56


Participants
Kastela - La fille au corbeau/Voyageuse
Ewakhine - Lysihenn
Khyaxan- Khyaxan
Elynn - Elynn
Mear - Alhan
Orénoque - Orénoque
Alistair - Tylanhnem


Chute nocturne, Corbeau, Encre et patates



Ewakhine Do'varden : *Lysihenn avançait calmement, il n'était pas loin de minuit à présent, il doutait qu'elle soit déjà là de toute façon. Mais il pensait qu'elle viendrait cette fois, la pièce jouant pour beaucoup. Il s'essuya le front perlé de sueur dans sa manche. Il avait fait un échauffement intensif pour se préparer et était plus que chaud là. Il était même prêt à en découdre avec les brutes de l'autre fois. Fort heureusement pour lui, l'occasion ne se présenta pas et il s'installa simplement à la table de la taverne qu'il appréciait : entre la cheminée et la salle de réunion, observant toute la salle commune. Il commanda de la viande séchée. Pas de demoiselle sans nom pour le moment. Il se demandait s'il allait lui donner un nom plutôt que Grognarde. Et si elle l'accepterait*  
Kastela : *la porte s'ouvrait. La Grognarde en question était un peu essoufflée. Elle avait couru, pour être là à l'heure. Et son corbeau n'était même plus avec elle. Le sérieux plaqué sur son visage gras de sueur laissait à songer sur ce qu'il venait de se produire. Mais elle était là. Elle avait fait une promesse en quelque sorte. Elle qui avait dit qu'elle ne s'impliquerait pas venait de rater magistralement rien qu'avec cette journée. Tant pis, elle n'était plus à ça près. Plantée là, main sur la poignée, porte ouverte et reprenant son souffle, elle mis quelques secondes avant de chercher le voleur du regard. Une fois fait, elle décida d'aller le voir, déglutissant et reprenant un souffle au rythme physiologique.*
Ewakhine Do'varden : *Il mâchonnait un morceau de viande séchée quand il aperçut la fille au corbeau le rejoindre sans son corbeau. Il arqua un sourcil de perplexité et s'évertua à déglutir son morceau afin de pouvoir parler. Elle était finalement venue. Il mâcha vite et finit par avaler le bout de viande* Bonsoir.
Kastela : Bonsoir... *lorsqu'elle arriva à sa table, elle tira une chaise en silence, et s'assit sans un mot. Elle ne pouvait rien faire d'autre, c'était lui qui avait la pièce qui à la base, ne lui appartenait même pas. Elle venait enfin de reprendre un souffle normal, et le regardait, avant d'admirer son assiette, puis le bois de la table. Elle était soucieuse, mais on notait surtout un sérieux sans nom ce soir.*
Ewakhine Do'varden : *Il poussa vers elle son assiette dans laquelle se trouvait plusieurs morceaux de viande séchée puis il farfouilla dans sa bourse pour en tirer la pièce de bronze qu'elle lui avait tendue en guise d'engagement. Il la poussa vers elle* Tiens. Et sers toi donc, tu ne m'as pas l'air très en forme. Presque aussi essoufflée que moi quand je suis arrivé, au moins t'es là. Et à l'heure cette fois, j'avoue que j'apprécie l'attention, je n'y croyais qu'à moitié. Même avec ta pièce. *Il arrêta de parler un instant déchiffrant mal le visage qu'elle lui imposait* Ça va?
Kastela : Ça va. *répondit-elle en récupérant la pièce. Elle le plaça presque aussitôt dans sa bourse, ayant le réflexe étrange d'en vérifier chaque côté avant de le faire. Elle referma sa bourse et se servit d'un morceaux de viande séchée qu'elle se mit à mâchonner. C'était peut-être du fait de son état, mais elle faisait attention ce soir. Par conséquent, elle ne le regardait pas en mangeant, et regardait autour d'elle* T'as attendu longtemps ?
Ewakhine Do'varden : Huuum... Non. Je suis arrivé il y a peu à vrai dire, je testais un parcours pour toi. Je pense que ça devrait t'occuper. *Il piocha un nouveau morceau de viande et le mâchonna quelques instants avant de lâcher.* Ça fait bizarre.
Kastela : De quoi, qui fait bizarre ? *demanda-t-elle en mâchonnant le même morceau qu'elle avait déchiré en deux. Courir lui ferait peut-être du bien, se disait-elle, après ce qu'il venait de se produire. Elle était incertaine de ce qu'il se passerait les prochains jours cependant. C'était la première fois, se disait-elle.*
Ewakhine Do'varden : Et ben... *mâchant* De te choir seule, là. Chans ton corbeau quoi. T'as l'air... *il déglutit son morceau* plus petite, plus fragile. Te vexe pas, hein? J'te dis juste ce que je pense. Il voulait pas te voir courir? *il était réellement intrigué par son absence, ce qui limitait ses tentatives d'humour*
Kastela : *à ces propos, elle le regarda enfin. Quelque chose venait de la faire tiquer manifestement. Non pas qu'elle ne savait pas que son corbeau était absent, ça non* Il a préféré vagabonder ce soir, ou peut-être aller dormir sur un toit. Il n'est pas nocturne, tu sais.
Ewakhine Do'varden : Ah. Oui, je crois que tu l'avais dit la dernière fois.. *Il mâchonna son morceau en réfléchissant un instant.* Et toi? Tu te sens prête ce soir?
Kastela : Ouais, bien sûr. *elle ne l'était pas vraiment, mais aimait à le prétendre, reprenant un autre morceau de viande dans ceux qui restaient* C'est quoi le truc ? Un parcours en temps limité ?
Ewakhine Do'varden : *Il la jaugea un instant, ayant cru déceler une sorte de mensonge. Quand elle le questionna il rigola* Nan, nan, pas pour tout de suite, ça. Avant j'vais te montrer ce que j'appelle parcours et je te demanderai simplement de me suivre. Si tu me perds de vue, on se retrouve à la taverne demain pour recommencer. Tu vois le genre?
Kastela : Heu... Ouais, d'accord. *elle l'avait regardé rire en gardant tout son sérieux, ce qui pouvait quelque peu briser le petit peu d'ambiance. Elle recommençait avec sa mauvaise manie de le fixer avec ses yeux trop noirs. Elle supposait qu'ils commenceraient bientôt, quand la viande serait terminée. Elle ne reprenait aucun morceau, même si elle n'en avait pris que 2. Son appétit avait été totalement arrêté par les récents événements sans qu'elle n'y fasse attention.*
Ewakhine Do'varden : Et ben, j'pensais que ça te ferait un peu chier comme méthode. Ou que tu protesterait un peu. Mais soit, tu déchanteras certainement ce soir. Tu veux qu'on y aille maintenant? *Il jeta un regard à l'assiette qu'elle n'avait pas vraiment touché, il n'avait pas trop fait attention à son regard assez oppressant sur le moment, trop concentré à visualiser dans sa tête le parcours.* Vas-y, hein, je ne vais pas te les faire payer, pis t'as sauté un peu trop de repas ces derniers temps donc bon... Ah. Et j'aurai préféré que ton corbeau soit là en fait. Au cas où tu tombes ou te casse un truc, histoire que je ne te laisse pas en plan... Suppose qu'il faudra que je me retourne de temps en temps.
Kastela : Je ne pensais pas vraiment avoir le choix, en fait, grognard. Tout simplement. *elle n'eut pas le temps de répondre à sa proposition de départ qu'il lui fit un commentaire sur l'assiette. Pour lui faire plaisir, elle mâchonna un nouveau morceau. Elle mit une bonne trentaine de secondes à l'avaler, et ce ne fut qu'une fois fait qu'elle répondit* Mais il n'est pas là. *son ton était ferme, un peu trop pour la réponse donnée, et c'est d'une voix plus douce qu'elle embraya* Allons-y.
Ewakhine Do'varden : *C'était à son tour de la regarder intensément, en mâchant un nouveau morceau de viande, perplexe. Il l'étudiait et en même temps n'avait pas envisager qu'elle se pointe sans son piaf. Après de longues secondes sur son visage, il regarda ses bras couverts. Il essaya de visualiser à travers le tissu et le cuir les muscles qu'elle avait. Il ne se leva pas et lui demanda plutôt* Fait voir tes mains.
Kastela : Oh, heu... D'accord. *elle tendit ses deux mains, les coudes posés sur la table et par conséquent un peu courbée sur sa chaise à présent. Ses mains étaient petites, un peu plus petites que ce qu'elles auraient pu être vu sa taille. Ses doigts étaient fins et on voyait facilement les os sur le dos de la main tout comme la boule au niveau du poignet pointait quelque peu. Ses ongles étaient un peu noircis, courts. Maintenant qu'elle se tenait comme ça, on pouvait voir qu'elle avait un peu d'espace, dans ses fringues. Récemment, elle avait dû resserrer son armure. Attendant que sa situation s'améliore, ceci ne l'avait pas laissée songeuse plus de deux minutes.*
Ewakhine Do'varden : *Il en prit une pour l'observer de plus près. Il émit un hum désapprobateur avec de la retourner paume contre table puis une nouvelle fois paume contre plafond. Un second hum lui échappa bien que différent du premier, on n'aurait su dire ce qu'il signifiait. Sans demander son autorisations il caressa lentement la paume de la main qu'il tenait. D'un doigt il parcourut, lentement l'étendue de peau entre son poignet et la naissance de son majeur.*
Kastela : *elle fronçait légèrement les sourcils alors qu'il baladait sa main vers la table, puis vers le plafond. Encore plus quand il se mit à caresser sa main. Ceci provoqua un frisson, et sa main se tendit presque immédiatement. Perplexe et méfiante, elle demanda* Tu fais quoi, là...
Ewakhine Do'varden : Je vérifie les mains que tu as. *Il relâcha sa prise.* Et tu sembles avoir des mains plutôt douces. *il eut un léger sourire en la regardant dans les yeux lorsqu'il lui fit le compliment. Sauf qu'il changea bien vite de visage.* J'espère que t'as des gants du coups. Parce que tu risques de la sentir passer cette course sinon, c'est moi qui te le dit.
Kastela : Heu... *elle était quelque peu perturbée ne sachant comment prendre ce qu'il venait de se passer. Elle répondit tout de même, plus consistante* Non. J'ai pas l'argent d'en acheter, là, tu vois. Donc juste non...
Ewakhine Do'varden : *Il évita de la mettre mal à l'aise en insistant et se contenta de lui faire part de ce qu'il pensait au sujet des gants* Okaaaaay... Ben j'pense que tu voudras en trouver pour la prochaine fois en tout cas. J'te ferai une petite démonstration... sur le marché. Enfin bon, trêve de bavardage, allons-y ! *il se leva et désigna l'assiette* Si t'as une sacoche ou un sac, prend les morceaux qu'il reste avec toi. *Il se baissa le temps de ramasser son sac qui traînait, une fois encore, par terre.*
Kastela : J'en ai pas. Ça règle le problème... *elle se releva donc en poussant l'assiette vers lui. Elle voyageait très léger comme toujours, c'est à dire, sans bagages. C'était à se demander si elle avait vraiment voyagé suffisamment pour en avoir besoin, et si oui, ce qu'elle avait bien pu faire de ce qui lui servait de contenant*J'ai pas l'argent, j'te dis...
Ewakhine Do'varden : *Il la regarda en fronçant des sourcils* Et bin... Il était tant que tu t'y mettes alors. *il évitait de prononcer certains mots quand il se déplaçait dans les établissements publiques ou qu'il était susceptibles de se faire entendre. Déjà qu'elle avait dû lui pourrir sa réputation à gueuler comme une tarée que c'était un voleur. Il mit donc la viande dans un morceau de tissu et laissa glisser le tout dans son sac qu'il mit en bandoulière. Il se dirigea ensuite vers la sortie de la Lumière d'Opale, en saluant brièvement les derniers membres du personnel qui semblaient quelque peu épuisés. Il sortit.*
Kastela : *elle le suivait en silence, ne répondant pas à la remarque faite. Elle n'y pouvait rien, si elle n'avait pas d'argent. Elle aurait bien reprit son ancien job. Mais elle n'aurait pas très bien vécu l'oubli se disait-elle, étrangement. Et puis on lui avait dit que c'était tout aussi bien qu'elle oublie. Alors elle avait écouté. Lorsqu'elle fut sortie en manquant de politesse - c'est à dire sans saluer quiconque - elle interpella le voleur* Je peux peut-être appeler une chouette, si l'absence de mon corbeau te dérange... *sa proposition se fit timide. Elle n'avait pas encore l'habitude de demander à un autre oiseau un service, son meilleur lien étant évidemment avec le corbeau*
Ewakhine Do'varden : *Il la regarda en arquant un sourcil de surprise.* T'es sérieuse, c'est possible ça? Il ne risque pas de te lâcher au moment important. Genre... si t'as trop mal, il ne risque pas de se barrer parce que tu relâches ton emprise ou quoi?
Kastela : Ce n'est pas une question d'emprise tu sais. Il se peut qu'il me demande un service en retour, tout dépend son humeur... Il n'y a pas que mon corbeau que je connais mais seulement lui que je connais aussi bien. Je peux m'en passer, aussi...
Ewakhine Do'varden : Ah... D'accord. Je pensais que vu qu'il était bizarrement attaché à toi, il y avait une sorte de lien privilégié. Surtout que tu disais qu'il te conseillait donc bon. Mais d'accord, va pour une chouette. *Il se demandait bien quel genre de service une chouette et un corbeau pouvaient bien demander, il garda cependant sa question pour lui. Il en avait déjà suffisamment posé et commençait à avoir l'impression de ne pas avoir été totalement honnête avec elle.*
Kastela : C'est un lien affectif, pas un lien bizarre comme tu l'entends. Enfin je crois, qu'est-ce que j'en sais moi... *elle joint ses mains à sa bouche, et hulula avec une maîtrise surprenante. S'il ne l'avait pas vue en train d'agir, il aurait pu penser qu'une chouette était déjà là. Du reste, il avait raison, il y avait bien un lien bien plus fort avec le corbeau, qui permettait même qu'ils se comprennent sans même parfois parler. Mais elle ne savait pas vraiment comment ça marchait. Ça lui allait bien de tout mettre en relation avec le rite. Cependant, il y avait du vrai dans ce qu'elle disait également : ce n'était pas de l'emprise à proprement parler.*
Ewakhine Do'varden : M'okay, t'en sais rien et moi non plus, comme ça on est deux. *Il se tu pour l'écouter hululer entre ces mains. Il en resta bluffé un instant et attendit qu'elle termine avant de reprendre* Sauf qu'un corbeau qui te conseille je trouve cela bizarre, et plus encore le fait qu'il grossisse autant. J'espère qu'il va bientôt arrêter parce que ça va attirer l’œil de certaines personnes si tu veux mon avis. Ah et belle performance, tu fais bien la chouette.
Kastela : *il fallut attendre quelques minutes avant qu'un hululement se fasse entendre au loin. Une chouette répondait. La réponse était malheureusement négative. La jeune fille haussa des épaules en baissant les mains* Tant pis. Et merci, je suppose. Je n'y peux rien s'il grandit, d'ailleurs, moi, j'ai pas demandé ça.
Ewakhine Do'varden : Et alors? Ça n'en est que plus bizarre, non? Et tant pis... tant pis? Elle a dit non? *Il réalisa de quoi ils parlaient et s'avoua qu'il se serait traité de fou, une semaine plutôt.* Tu m'fais vraiment un effet bizarre, toi... On y va alors, c'est par là. *Et il prit la tête en direction d'une ruelle sur la droite de la place.*
Kastela : *elle prit la suite de ses pas en regardant ses mains. Elle se demandait dans quel état elle les retrouverait à la fin. En plus, ses vêtements étaient encore déchirés à cause de l'escapade nocturne d'il y a quelques jours qui lui avait demandé de sauter par une fenêtre pour ne pas se faire griller*
Ewakhine Do'varden : *Sans prévenir il se mit à trottiner tranquillement, il devait se chauffer les cuisses. Son sac de tissu se mit à ballotter dans son dos. Il ne regarda pas en arrière. Il prit la rue sur la droite qu'il avait repéré puis bifurqua dans une ruelle dans laquelle il y avait pas mal de détritus, de caisses en plus ou moins mauvais état et quelques tonneaux. Assez rapidement la progression devenait difficile, il fallait faire attention où on mettait les pieds et sauter par dessus certains obstacles. Il gardait un rythme de course relativement lent mais ne se laissait pas ralentir par les obstacles, les évitant comme si c'était justement le chemin qu'il voulait prendre.*
Kastela : *se demandant si le parcours commençait maintenant et sans un mot, elle le suivit en trottinant. Si elle n'avait pas couru ce soir, elle se serait dit que ça faisait un petit moment, quand même. Elle prenait également la rue de droite, et ne cessait de regarder vers le sol de peur de trébucher. Ainsi, et pour le moment, elle esquivait les quelques éléments, tentant de garder un souffle régulier. Le saut n'étant pas son moment préféré, elle sautait de façon un peu maladroite, mais il semblait que, comme ses sauts n'avaient pas encore besoin d'être trop hauts ou trop longs, elle pouvait encore gérer cette situation. Elle se rendit compte en relevant la tête qu'elle avait mis un poil plus de temps tout de même, et pris donc une légère accélération*
Ewakhine Do'varden : *Lysihenn arriva à une intersection et prit sur la droite, débouchant sur une rue un peu plus large. Il trottina pendant une centaine de mètres avant de retrouver la ruelle qu'il voulait. Ça commençait enfin. Il aurait bien voulu le lui signaler mais il gardait son souffle pour lui, de toute façon elle devait se dire que ça avait déjà commencer alors que ce n'avait été qu'un détour voulu pour l'échauffement de certaines muscles. La ruelle était étroite et donnait sur un mur d'environ un mètre cinquante de haut. Trois grosses caisses de bois s'entassaient en dessous, une seule était en état suffisant pour supporter son poids, il le savait et le voyait malgré la clarté nocturne de la nuit. Il profita de son élan pour s'appuyer sur elle, ainsi propulser, il posa ses mains sur le rebord du muret, passa une jambe puis la seconde l'instant d'après. Il était euphorique, il aimait courir. Il ne prit pas le temps de s'arrêter et poursuivit dans la longue ruelle qui s'offrait à lui jonchée de détritus et d'obstacles plus ou moins dissimulés dans l'ombre.*
Kastela : *Elle continuait de le suivre, songeant un instant à ce qui pouvait être sa facilité : le sprint ou l'endurance. Avec sa petite taille, et son poids actuelle, elle ne pouvait pas dire en tout les cas qu'elle se ralentissait toute seule. En tournant à sa suite, levant la tête pour voir devant elle, la Voyageuse ne put que remarquer les caisses et la hauteur du muret qui n'était pourtant guère plus grand qu'elle. Mais vu sa puissance au saut, et en évitant de réfléchir pour ne pas perdre trop de temps, elle s'aida d'abord de la première caisse pour ensuite agripper au mur. Fière d'avoir réussi ce petit saut, elle passa de l'autre côté, atterrissant comme elle le pouvait. Elle continua la seconde rue sans trop de soucis.*  
Ewakhine Do'varden : *Il prit sur sa gauche cette fois-ci, un petit muret qui présageait d'un niveau inférieur lui fit face. Il prit appui dessus et s'élança. Sous lui se trouvait un escalier qui donnait à une petite terrasse et une porte, il atterrit sur une marche sans problème et poursuit l'ascension de l'escalier. Il se retrouvait face à une dénivellation plus grande, il y avait un peu plus de deux mètres cette fois. Il se tourna, s’accroupit, s'agrippa au rebord avant de se laisser pendre. Il força ses bras à maintenir sa tête au dessus du rebord de façon à voir comment s'en tirait la petite nouvelle.*


Dernière édition par Sly le Dim 15 Fév - 18:25, édité 2 fois
avatar
Sly
Disciple Archiviste - Créatrice

Messages : 68
Date d'inscription : 07/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RP du 23-24 juin 2014 : Chute nocturne, Corbeau, Encre et patates

Message par Sly le Sam 14 Fév - 13:30

Kastela : *elle était, à vrai dire, quelque peu essoufflée et sa gorge n'allait pas tarder à siffler alors qu'ils n'avaient pas commencé depuis si longtemps. Lorsqu'elle vit le muret, sauter par dessus fut aisé. Sauf qu'elle n'avait pas du tout réfléchit au fait qu'un escalier pouvait se trouver juste en dessous. Si bien qu'au lieu d'atterrir sur une marche complète et de façon correcte, son pied ripa sur le bord d'une marche. Ne voulant pas tomber en arrière - dieu ce que ça pouvait être désagréable de s'asseoir ensuite - elle tenta de ré-équilibrer son corps vers l'avant. Malheureusement, ce qui devait arriver arriva, et alors qu'elle s'en était bien sortie auparavant, sa tête fit une révérence pour aller saluer le sol en face d'elle. Elle avait à présent l'air bien maligne, et pourtant, elle avait réussi le reste. Une douleur sourde s'éveilla de sa partie de visage non scarifiée et qui venait de racler le sol aussi bien que ses deux mains qui avaient pourtant été positionnées pour la rattraper mais qui n'avaient pas eu l'apport suffisant des bras*
Ewakhine Do'varden : *Il fronça des sourcils et pesta. Il pesta d'autant plus qu'il s'était mit dans une situation stupide pensant qu'elle passerait les escaliers facilement. A la réflexion, il aurait dû passer par un détour avant de passer par les escaliers, elle n'était pas préparé. C'est donc en s'en voulant qu'il força ses muscles à le hisser vers le haut. Il parvient à s'extirper du vide et descendit précipitamment les escaliers jusqu'à elle*
Ewakhine Do'varden : *Il s'accroupit à son côté, inquiet.* Est-ce que tu as mal ? Ne bouge pas trop, dis moi juste si tu sens quelque chose de euh... cassé? Tes chevilles vont bien ? Ta tête ?
Kastela : *elle avait mal en effet, que ce soit au niveau des mains ou de la tête, ou tout simplement du torse, principaux éléments ayant frappé le sol. Ses jambes allaient bien ceci dit, et ses tibias avaient même évités les marches. Ses cheveux recouvraient la plus grande partie du visage. Ah, elle la sentait la douleur au niveau de la pommette.* Mes chevilles vont bien... *grogna-t-elle. Malgré sa demande, elle commençait à replacer ses bras comme ses jambes pour se relever, lentement. Par réflexe, ses canaux lacrymaux avaient cru bon de s'activer, ainsi avait-elle les yeux embués, mais aucune larme ne coulait. C'était juste le choc de la chute*
Ewakhine Do'varden : Okay, okay. Vas-y doucement surtout, bouge tes doigts puis tes pieds avant de bouger le reste, faut que tu me dises si tu y parviens et si tu ressens de la douleur. Doucement, te dis-je! *Il fronçait les sourcils, il s'en voulait et cela se voyait, si elle s'en sortait avec juste des bleus, c'était une faveur d'Alana. Demain il ne recommencerait pas. Du moins pas ce parcours. Il ne prit pas le temps de s'excuser, veillant juste à s'assurer qu'elle était en état de marcher* Doucement... T'en fais pas, je reste là.
Kastela : *lorsqu'elle fut tout d'abord remise en position accroupie, elle repoussa une mèche de ses cheveux, laissant donc voir l'égratignure sur sa pommette, dans laquelle de petits graviers venaient de se fixer, et qui saignait relativement peu vu l'emplacement de la plaie, même si la peau semblait suffisamment "rappée". Il en était globalement de même de la paume de ses mains, par ailleurs. Certainement aurait-elle un beau bleu également au visage, peut-être un au torse qui sait même si le choc avait été mieux absorbé. Après avoir écarté sa mèche, elle entreprit de terminer de se relever. Elle venait tout juste de s'habituer à la douleur sourde et évitait de toucher son visage ou de réellement bouger les mains à présent. Peut-être était-ce encore dû à l'étrange état qu'elle arborait depuis son retour sans corbeau, mais elle s'excusa sans même le regarder.*
Ewakhine Do'varden : Bouge pas.*Il prit son visage entre deux de ses doigts et le tourna doucement à la lueur de la lune pour mieux l'observer* Tu as quelques petits cailloux et une égratignure sur la joue. Va falloir les enlever. *Il lâcha son visage et recula d'un pas, se qui le fit descendre d'une marche et le mit un peu plus à sa hauteur* Bouge tes mains. Puis lève les bras au dessus de la tête. Allez, ça a l'air stupide mais c'est pour voir ce que ton corps à absorbé. *Il attendit patiemment, la détaillant du regard, ses cheveux, son visage, son corps. Elle semblait fragile en cet instant. Quand ses yeux croisèrent les siens, embués, il eut un pincement au cœur.*
Kastela : *elle restait silencieuse, ne sachant pas vraiment de quoi elle avait l'air actuellement, et obéit simplement. Ainsi elle bougea ses mains et leva ses bras. Ces derniers, semblaient-il, avaient mal pris l'impact du moins au niveau de l'avant bras et du poignet, et cela se voyait un peu à la lenteur qu'elle avait de bouger ses mains. Également, par ailleurs, à la légère grimace qui apparut sur son visage à cette action. Elle n'était pas très bien tombée. Tant pis, se disait-elle, dans quelques jours ça serait réglé*
Ewakhine Do'varden : Tu ressens quoi comme douleur exactement? *Il désigna le bas de son corps du regard ensuite* Fait pareil avec tes jambes. Les pieds puis accroupis toi légèrement.
Kastela : *l'écoutant, elle fit de même, mais il ne semblait pas y avoir tellement de soucis en bas, les mouvements étaient d'ailleurs assez fluides* Une douleur sourde ? Au visage. Et aux mains. Aiguë pour les poignets selon comment je les bouge, pareil pour les avants bras et... C'est tout, je crois.
Ewakhine Do'varden : Fais voir tes mains. *Il prit la première sans attendre la permission et la manipula avec précautions entre ses doigts. Il fit notamment une rotation légère de son poignet afin de voir si quelque chose était cassé, les deux pouces posés sur celui-ci.* Dis moi si ça te fait mal ou si ça te fait très mal.
Kastela : *il semblait qu'aucun des deux n'était cassé, aussi bien, elle ne dit jamais que cela lui faisait très mal, mais seulement, de temps à autres, que ça lui faisait mal. Et il fallait avouer que peu de mouvements ne lui évoquaient pas de douleur à ce niveau pour le moment. Ils en étaient quelque peu engourdis. Avec le fatigue et l'air frais, et malgré la situation actuelle, la jeune fille, du haut de sa petite taille, semblait en fait n'avoir qu'une faible constitution. Peut-être n'était-ce là qu'un effet d'optique ou était-ce dû à sa maigreur actuelle.*
Ewakhine Do'varden : Bien, bien... je pense que tu n'as rien de cassé. Je propose de t'aider à sortir de ce trou puis de t'enlever les cailloux et ensuite je te ramène... où tu veux. Tu vas avoir besoin d'une bonne nuit de sommeil. Cela te convient?
Kastela : J'ai le choix ? *demanda-t-elle, toujours aussi sérieuse qu'à son habitude*
Ewakhine Do'varden : Tu peux me dire que t'en as assez de ma tête à tout moment du processus tu sais. Mais bon... *il lui montra son dos puis s'accroupit.* Allez grimpe.
Kastela : Huh... *elle regardait son dos, perplexe. Comme elle n'avait guère envie de rester là toute la nuit non plus, elle y monta et agrippa. En arrivant à Dérive, elle n'aurait jamais pensé à une telle scène la concernant*
Ewakhine Do'varden : *Il la souleva facilement avant de pousser une grosse caisse devant lui. Il jugea de sa solidité puis grimpa dessus. Elle pouvait voir par dessus le muret.* Tu penses pouvoir passer là? *Il tâchait de la caler contre le mur de façon à ce qu'elle puisse s'appuyer sur lui et sur le mur facilement pour se hisser sur le petit muret*
Kastela : Oui, je peux. *elle s'aidait surtout de ses jambes qui étaient intactes, puis de ses bras pour s'équilibrer. Elle se hissa donc pour passer de l'autre côté et l'attendit*
Ewakhine Do'varden : *Il grimpa prestement et passa de l'autre côté du mur.* Ne bouge pas. *la lune l'éclairait et il en profita pour prendre de nouveau le visage de la fille entre deux doigts pour l'orienter.* Évite de faire un mouvement de bouche ou de tête, ils ne sont pas enfoncés profondément, rassure toi.*Il s'aida de ses ongles un peu trop long pour ses doigts mais qui, dans cette situation se révélaient efficace. Il procéda rapidement et avec dextérité malgré l'heure tardive et parvint à extraire chacun des petits graviers qui s'étaient collés à sa blessure.* Voilà... Le mieux serait de mettre un peu d'eau dessus et ça ne devrait pas de poser problème à présent. *Il la regarda de nouveau afin de jauger de son état.*
Kastela : *elle ne put acquiescer ou répondre au vu de la situation, et elle se contenta donc du silence. En fait, elle n'était pas inquiète, mais lui semblait l'être suffisamment. Elle se demandait même pourquoi il était aussi inquiet. Il n'y avait pas de quoi. Elle n'avait pas de rôle particulier pour lui, normalement. Il n'était pas non plus censé en avoir pour elle, se disait-elle pendant qu'il enlevait les graviers. Elle le regardait à présent dans les yeux quand elle acquiesça. La douleur était toujours présente, elle avait d'ailleurs un mal de crâne sûrement facilité par la fatigue, mais n'en fit pas plus part qu'elle n'avait fait part de la douleur au torse*
Ewakhine Do'varden : *Il se tourna de nouveau et s'accroupit, lui présentant son dos* Grimpe.
Kastela : D'accord... *elle se sentait quelque peu inutile, à présent, à devoir se laissait porter. Elle pouvait marcher, se disait-elle. Elle ne rouspéta pas pourtant et monta tout de même sur son dos avec son poids plume* J'suis pas trop lourde, ça va ?
Ewakhine Do'varden : *Il se releva, la positionna un peu mieux sur son dos et acquiesça.* Je pourrais presque courir avec toi sur mon dos. Mais ce serait une mauvaise idée en l'état. Dis moi où tu veux que je te ramène. Tu dors où?
Kastela : *elle réfléchit aux rues qu'elle avait explorées l'autre jour, mais avant même d'en envisager une, elle répondit* Dehors. *ce n'est qu'ensuite qu'elle lui détailla le trajet qu'elle aurait normalement prit en partant d'ici. Elle avait notamment trouvé, l'autre jour, peut-être par chance, une ruine que personne n'occupait. Peut-être parce que le toit menaçait de s'écrouler sur le dormeur, mais cela ne semblait pas effrayer la jeune fille, qui lui décrit donc le chemin pour aller à cette ruine qui se trouvait en périphérie*
Ewakhine Do'varden : Huuum... On est deux dans ce cas-là, alors. Dommage qu'il soit si tard, je t'aurai payé une chambre pour la nuit sinon. T'arrive à dormir ? *Il resta vague sur la question alors qu'il suivait ses directives sans discuter. Ils ne croisèrent personne.*
Kastela : J'ai l'habitude, donc c'est pas un problème. Et puis il veille sur moi *ajouta-t-elle en songeant au corbeau absent* Même s'il dort, je suis sûre qu'il veille sur moi. *intriguée par rapport à sa proposition, elle ne put s'empêcher de poser des questions* Tu m'aurais payé une chambre ? Alors que tu dors toi-même dehors ? A quel point tu m'accordes de l'importance, grognard ?
Ewakhine Do'varden : Hum. J'espère que t'as pas l'habitude de dormir couverte de bleus en tout cas. Et c'était la raison pour laquelle je voulais te payer une chambre. On récupère mieux dans un vrai lit, la rue ça finit par nous tuer, celui qui dit que ça endurcit est juste un crétin... *Il laissa quelques uns de ses souvenirs défiler devant ses yeux avant de répondre à sa dernière question.* T'es ma novice, et j'ai mal géré. Normal que j'essaye d'accélérer ton rétablissement, non ? *Il repérait les rues, non pour les mémoriser, mais plutôt pour les comparer avec ce qu'il avait en tête, notamment avec les quartiers chauds. Pour le moment ça semblait aller.*
Kastela : C'est vrai. *elle avait oublié cet aspect de maître à élève, et malgré tout, continuait de poser la question. Quant à ce qu'il avait dit au sujet des rues, c'était bien la raison pour laquelle elle cherchait toujours minutieusement l'endroit où elle dormait. Elle savait bien que ça n'était pas les meilleures conditions, mais elle faisait avec ce qu'elle avait : pas grand chose. Y'avait que son corbeau que ça ne perturbait pas : lui n'avait pas de soucis pour aller manger, dormir, voler et s'entretenir.* Je crois que j'ai eu pire que ça, mais je ne suis plus sûre. *il lui semblait qu'une de ses escortes s'était mal passée, une fois. Réellement mal passée. C'était à ses débuts, et c'était une de ses pires expériences mais aussi un événement qui lui donna des bases, malheureusement. Elle ne savait plus ce qu'il s'était passé, mais elle avait ce sentiment là* Je crois. Je ne sais plus. *elle se rendait tout juste compte de l'oubli de ce morceau là*
Ewakhine Do'varden : *Il sentit un coup de fatigue le frapper. Il plissa des yeux mais ne ralentit pas. Il se frotta juste les yeux avant de repasser son bras autour de la jambe de celle qu'il transportait.* Ça ne te bouffe pas tous ces oublis...? Je veux dire... T'as pas l'impression de te perdre toi-même et ce qui fais de toi ce que tu es?
Kastela : *elle regardait devant elle tandis qu'il marchait, si bien qu'elle ne remarquait pas sa fatigue tandis qu'elle ne faisait plus le moindre effort.* Ils m'ont dit que beaucoup de choses changeraient quand je me rappellerai le rite. *elle éludait ainsi la question qui, mine de rien, la dérangeait. Elle ne s'en rendait pas vraiment compte, et c'était pour cela qu'elle disait ne pas vraiment tenir à ses souvenirs la plupart du temps. C'était une façon de mieux accuser le coup.*
Ewakhine Do'varden : Et tu ne t'en souviens pas encore? Ça fait un an quand même tu m'as dit, non? *Il ralentit un peu l'allure pour s'économiser, ses jambes commençaient à devenir lourdes maintenant que l'extase de la course et l'adrénaline qui allait avec l'avaient quitté.*
Kastela : Non. Apparemment ça prend du temps. Pour certains ça prend deux ans. Mais ils n'ont pas dit que je me souviendrais du reste. Juste que des choses changeraient. Je ne suis pas sûre de comprendre, en fait...
Ewakhine Do'varden : Et c'est qui ces "ils" dont tu parles? Tu les as rencontrés où? M'ont pas l'air d'inspirer très confiance en tout cas...
Kastela : Ce sont des gens comme moi. Sans nom. Des voyageurs aussi si tu veux. Ils n'avaient pas prévu que mon rite se passe aussi mal, c'est ce qu'on m'a dit en tout cas.
Ewakhine Do'varden : Et tu les crois? *Il était réellement curieux et n'émettait pas de jugement cette fois, il voulait juste connaître son opinion sur la question*
Kastela : Oui. Je ne pense pas qu'ils mentent. Tu sais, je suis un peu comme eux, à la nuance que je suis avec eux depuis peu. Donc bon. Et puis, on recherche surtout l'équilibre dans ce clan. J'pense pas qu'ils soient vicieux ou quoi, tu sais. Y'a juste des imprévus, des fois.
Ewakhine Do'varden : Huum... Si tu l'dis. *il n'était pas réellement convaincu et laissa le silence s'installer*
Kastela : Je leur fais confiance. *dit-elle à un moment donné en brisant le silence. Elle leur devait de pas mal son air revêche maintenu, mais rajouta cela comme pour se convaincre elle-même à nouveau, se rassurer. Elle replaça ensuite ses bras lentement* T'es sympa pour un grognard, quand tu veux.
Ewakhine Do'varden : *Il esquissa un sourire sous le compliment avant de le lui retourner* T'es sympa pour une grognarde. Plus que je ne l'aurai pensé, je l'avoue. *Puis il ajouta après un petit instant* J'espère pour toi qu'ils le méritent en tout cas... *il repensait à sa propre histoire et la commenta brièvement* Parfois il arrive que ceux à qui on accordait sa confiance se détournent totalement de nous... Je ne sais pas trop quoi en déduire si ce n'est peut-être d'accorder sa confiance à des gens... différents. Ou de ne pas l'accorder du coup.
Kastela : *elle eut un mince sourire qu'il ne vit pas, peut-être pouvait-il l'entendre au changement d'intonation pendant sa réponse* C'est un peu particulier cette famille tu sais. C'est très individuel, et pourtant, c'est une famille. Je ne sais même pas comment dire.
Ewakhine Do'varden : Tous liés par le rite, hein? *lança-t-il par dessus son épaule en continuant d'avancer au gré des quelques indications qu'elle lui donnait*
Kastela : Tous liés par un but. Mais il parait que j'comprendrais mieux quand je me serai rappelée du rite, justement. Là je suis... Inutile. J'sers à rien. Et j'crève la dalle. J'veux dire, je sais même pas si j'avais pas plus de chair sur les os avant. Mais bon, tant pis.
Ewakhine Do'varden : Je pense que si... Mais que t'as perdu et que c'est... pas bon. Pis ... j'pense que tu peux envisager de te trouver un but en attendant. Histoire d'être moins inutile. *Il réfléchit un instant et demanda* Je peux te poser une question?
Kastela : Ça en fait une, lance toujours la suite tant que t'y es. *répondit-elle en considérant sa réponse.*
Ewakhine Do'varden : Et si tu te rappelles pas?
Kastela : Si je ne me rappelle pas ? Du rite ? *il était vrai qu'elle n'avait pas envisagé cela. Au point qu'elle en refusait d'ailleurs l'éventualité à sa simple évocation* Je m'en souviendrai, c'est comme ça que ça doit se passer. Ils s'en sont tous souvenus, tu sais...
Ewakhine Do'varden : Tu veux devenir voleuse, hein? Ben pense voleuse alors : il faut plusieurs échappatoires. Toujours. Et toujours des... inattendus. Enfin ça c'est pour les poursuites, dans la vie, je pense que les inattendus ne sont pas indispensable mais bon. Pis... ne leur faisant pas confiance, même si j'ai tort, j'ai envie de dire qu'ils ont peut-être fait disparaître les euh... défaillants? Tu vois, ce que je veux dire?
Kastela : Quoi ? *elle fronça les sourcils à cette simple hypothèse, d'autant plus qu'elle n'était pas la plus forte du clan, qu'elle se sentait atrocement inutile, et que pour couronner le tout, tout semblait aller de travers depuis son rite. Elle ne pu s'empêcher de répondre* T'es en train de divaguer complet, là...
Ewakhine Do'varden : Ouais, d'accord, j'avoue. Je fatigue un peu. On est bientôt arrivé? T'aurai pu choisir un lieu plus proche du centre-ville quand même.
Kastela : Y'avait un toit, alors j'ai pris. Et puis, y'a personne qui veut dormir ou rester là, ce qui m'arrange bien, tu vois ? *elle commençait quelque peu à trébucher sur les mots ou à peu les articuler, elle sentait un coup de pompe massif arriver* On y est bientôt...
Ewakhine Do'varden : Ouais... personnellement, j'ai pas confiance dans les endroits que personne ne veut, y a toujours un piège ou un truc foireux. *Il resserra sa prise sur ses jambes et la remit en place alors qu'elle glissait un peu le long de son dos. Ignorant s'il lui avait fait mal, il la questionna simplement* Ça va?
Kastela : *elle avait commencé à ferme les yeux sans s'en rendre compte, mais les rouvrit lorsqu'il lui demanda son état* Ça va. Et le toit s'est pas encore écroulé sur moi, donc ça passe...
Ewakhine Do'varden : Hum... Ça ressemble à quoi ? Histoire que je sache quoi chercher.
Kastela : Heu... A une maison. Avec pas de porte. En pierre. Et de la mousse sur les pierres. Et de la mousse sur le toit. Un trou béant dans le toit qui forme une courbe vers l'intérieur. Une armature encore présente, et pas d'étage. Et y'a quelques fenêtres. Aux verres brisés. Voila. *elle avait décrit la maison yeux fermés. De fait, elle s'endormait, du coup, sa description avait été plutôt lente. Elle cherchait ses propres mots.*
Kastela : *sa tête pencha quelque peu vers l'avant, suffisamment pour finir posée un peu contre la sienne, derrière. La jeune fille semblait épuisée, que ça soit par les événements précédents la course ou par la course elle même*
Ewakhine Do'varden : M'okay, je devrais trouver sans trop de problème. Avec un corbeau plus gros que la moyenne qui y pionce, c'est ça ? Bien... *il commença à détailler chaque édifice afin d'en découvrir un qui ressemble à sa description. Il la semblait sur le point de s'endormir et ne fit rien pour l'en empêcher. Elle était épuisé mais il doutait que ce soit la course qui l'ait épuisé. Ni la chute. Il resta silencieux.*
Kastela : *il n'y aurait pas de corbeau sur l'édifice, pas maintenant, comme s'il avait disparu de la circulation ou n'avait été qu'un rêve. La jeune fille ne répondit pas, sombrant dans les méandres du sommeil de façon bien inconsciente sur le dos du voleur*
Ewakhine Do'varden : *Il eut un léger sourire en la sentant se laisser aller à Medannah. Au final... La situation aurait curieusement évolué en deux jours. Il finit par repérer une maison qui ressemblait beaucoup à la description qu'elle en avait fait mais en douta une fois à l'intérieur. Il ne voyait aucune trace du volatile. Il hésita un instant puis la déposa en douceur sur le sol. Il l'allongea en l'accompagnant dans ses bras de façon à ce qu'elle ne se réveille pas à cause d'une quelconque douleur.*
Kastela : *endormie, son visage semblait être bien plus doux que ce qu'elle avait su montrer le reste du temps. Elle ne s'éveilla pas en étant déposée, et ne grimaça pas non plus à cause d'une douleur. Ses années qu'on lui ajoutait à cause de son visage sec et de ses marques semblaient factices à présent. Ainsi sereine, elle paraissait déjà plus avoir 17 ans.*
Ewakhine Do'varden : *Il s'attarda sur son visage un instant. C'était ce qu'elle faisait après tout? Retenir les visages des gens. Et bien il décida d'en profiter pour se souvenir de son visage serein. Il finit par se relever, la quittant des yeux. Il fouilla dans son sac et sorti le paquet de viande séché qu'il avait gardé pour elle. Il espérait que les rats n'oseraient pas s'aventurer trop près d'elle et la laissa là. Il se dirigea ensuite vers la sortie, admettant le fait que c'était une bonne planque. Bien que dangereuse. Au premier vent un peu trop violent... Fort heureusement, le vent du soir était doux et le ciel plutôt dégagé. Il regretta une nouvelle fois l'absence du corbeau pour veiller sur elle. Il hésita à rester mais se dit que c'était certainement abuser de sa patience, il repartit donc dans la nuit à la recherche d'un endroit pour la nuit.*


Dernière édition par Sly le Sam 14 Fév - 13:55, édité 2 fois
avatar
Sly
Disciple Archiviste - Créatrice

Messages : 68
Date d'inscription : 07/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RP du 23-24 juin 2014 : Chute nocturne, Corbeau, Encre et patates

Message par Sly le Sam 14 Fév - 13:43

14h20 - 15h23

Ewakhine Do'varden : *Lysihenn s'était finalement levé relativement tard, il était midi passé. Il avait pris le temps de se débarbouiller et de se raser avant de se mettre en quête de nourriture. Il était passé sur le marché pour se dérouiller un peu après la dérouillée qui l'avait bien amoché et s'en était tiré sans problème. C'est donc content qu'il était reparti du marché avec trois pommes, un morceau de pain et un petit bijou qu'il comptait troquer plus tard. De bonnes emplettes, sans débourser une pièce, et sans attirer un regard. Il se disait finalement que les gens de Dérive était bien plus facile à voler que ceux de Guerdan. Moins habitués certainement, il ne s'en plaindrait pas, c'est le seul avantage qu'il trouvait à cette ville.*
Ewakhine Do'varden : *Il s'était ensuite mis à courir pour décrisper ses muscles et avait pris la direction de la cache de la fille au corbeau. Il se demandait si elle était restée, partie ou encore endormie. Quoiqu'il en soit, il voulait lui apporter un truc à manger et s'enquérir de sa santé. Il n'y avait vraiment pas été de main morte la veille et s'en voulait encore, fort heureusement elle ne s'était rien pété, il en avait connu des bien moins chanceux qu'elle, comme quoi Alana... Il trottina donc tranquillement dans le dédale de rues et eut plus de mal à se repérer à cause de la luminosité totalement différente et du flux de gens, de charrettes et de choses qui s'était ajouté à la rue qu'il avait connue totalement vide.*
Ewakhine Do'varden : *Il finit par reconnaître les maisons délabrées en bordure de la ville et chercha celle qui avait le toit dangereusement affaissé et couvert de mousse. Il passa une fois devant sans la voir avant de rebrousser chemin et de la redécouvrir. Il eut un sourire. Ce devait être là et sinon et bien... il rechercherait de nouveau, il n'était pas pressé ce matin, enfin... cet après-midi, vu l'heure. Il passa la tête prudemment par l'ouverture en lançant un "C'est moi" de façon à ce qu'elle ne l'égorge pas... bêtement. C'était bien son genre de traiter les invités indésirés.*
Kastela : *la place qu'avait occupé la jeune jeune fille hier avait à présent, dans la poussière et les quelques débris, la forme de son corps. Mais à la place, plus de jeune fille. Disparue aussi la viande séchée que l'homme avait déposé en la laissant là. A la place se trouvait là le gros corbeau, seul. Il claqua juste du bec en entendant le brigand arriver; il regardait l'encadrement de la porte de son œil noir. Il semblait qu'elle lui avait demandé ce service, car il donnait l'impression d'attendre là.*
Ewakhine Do'varden : *Il crut entendre un claquement de bec, mais sûr de rien poussa plus loin sa progression et constata qu'il avait bien entendu.* Tiens salut toi, t'as pas vu la p'tite par hasard? *Il laissa le temps au corbeau de répondre même, après coup, il se disait que c'était certainement complètement con, il ne parlait pas de corbeau de toute manière. Il ne s’inquiéta pas outre mesure de cette absence, il l'avait plus ou moins prévue, il ignorait juste à quoi elle était due.*
Kastela : *le corbeau, même en sachant que l'humain ne le comprendrait pas, décida de pousser un long croassement puissant. Il n'y avait rien pour lui à ajouter, même si ce croassement là ressemblait à un complainte. Le corbeau pencha la tête d'un côté ceci fait, légèrement, continuant de le regarder. Comprendrait-il au moins le ton de sa réplique ?*
Ewakhine Do'varden : *Il arqua un sourcil perplexe, son sourire se faisant moi assuré tout d'un coup, il n'avait jamais entendu le corbeau agir ainsi. Ni d'autres d'ailleurs, il se demandait si c'était bon signe. Ou mauvais. Il tenta une autre question, il n'avait rien à y perdre de toute façon.* Euh... Je sais pas si tu me comprends mais je crois que si. Du moins un peu. Du coup tu peux pousser un de tes croassement pour oui et rien pour non ou pas? *Quitte à passer pour un fou, autant le devenir complètement, et si jamais c'était vraiment vrai, ce dont il doutait encore, et bien..; c'était un système de communication rudimentaire.*
Kastela : *le corbeau le regarda quelques secondes sans aucun bruit avant de lâcher un autre croassement, puis fit quelques pas au sol. Il comprenait quelques rudiments du fait que la jeune fille lui parlait beaucoup dans la langue commune, même si cela n'était pas dans son intérêt.*
Ewakhine Do'varden : *Il crut qu'il avait sa réponse devant l'absence de réaction jusqu'à ce qu'il émette un nouveau "crôa". Il sourit, content* Ah! Bien, bien. Est-ce qu'elle va mieux?
Kastela : *l'oiseau resta silencieux suite à la question, continuant de regarder l'interlocuteur. Il préféra même se gratter sous l'aile avec son bec avant d'attendre la prochaine question*
Ewakhine Do'varden : *Il devint suspicieux, il comprenait ou se foutait juste de lui ce fichu piaf ? Il réitéra donc sa question* Est-ce qu'elle va bien?
Kastela : *il ne répondit toujours pas à la question, remplissant sa réponse de "rien" et le regardant encore de ses yeux aussi noirs que ceux de la jeune fille*
Ewakhine Do'varden : *se dit qu'il aurait dû choisir deux croassements pour le non, mettra cela en place la prochaine fois, toujours dubitatif, il changea donc de question* Okay, okay, c'pas grave. Bon essayons ça : Est-ce qu'elle sera là ce soir? Pour l’entraînement, je veux dire.
Kastela : *il ne répondait toujours pas, attendant la prochaine question. Il était immobile pour lui faire comprendre qu'il était attentif à ses propos*
Ewakhine Do'varden : ... T'es sûr? *le dévisageant suspicieux. Ce volatile était vraiment étrange et lui était vraiment fou, c'était officiel. Une conversation avec un corbeau. Il se serait bien mis la camisole directement il y a à peine une semaine. En fait, c'est cette fille qui le rendait fou. Ou pas. Il se concentra sur la réponse du corbeau.*
Kastela :*un croassement puissant se fit entendre du corbeau, qui fort de sa patience continuait d'attendre encore et encore les questions. En fait, ce même corbeau aurait aimé lui expliquer quelque chose, mais savait qu'il ne serait pas compris à l'heure actuelle*
Ewakhine Do'varden : Ben merde alors. Okay, okay. *il réfléchit et en posa une autre* C'est à cause d'hier soir? De ses blessures?
Kastela : *le corbeau croassa en même temps que l'homme dit "De ses blessures". En fait, il répondait à la question d'avant, mais ne la reliait pas à lui. Il avait compris qu'il parlait d'hier soir, et comprenait l'apport négatif, mais ils ne parlaient pas tout deux des mêmes événements à présent.*
Ewakhine Do'varden : Mince... Euh... Je suppose donc que c'est de ma faute. *Il réfléchit un instant en se passant une main dans les cheveux* Et euh... Elle va revenir ou t'es juste là pour me dire d'aller me faire voir? *Il attendit deux secondes avant de reprendre sa question* Désolé, oui. Elle va revenir? *Et voilà qu'il s'excusait devant un corbeau. Le summum.*
Kastela : *à nouveau, il croassa, de façon un peu moins puissante. Cela pouvait le faire croire moins sûr de lui, mais en fait, il ne pouvait pas donner meilleure réponse. Elle allait revenir. Mais qu'il aille savoir quand.*
Ewakhine Do'varden : D'accord, d'accord. Tant mieux alors, j'en profiterai pour euh... piou. *il se gratta la tête, perplexe* Bon. Ben je remercie. Je ne sais pas si tu peux lui transmettre un message mais tu peux lui dire que si elle est toujours d'attaque, je serai plus euh... pédagogique, je crois que c'est le mot, la prochaine fois. Plus gentil si tu préfères, quoi. Tu peux lui transmettre, ça?
Kastela : *le corbeau croassa. De toute façon, il allait faire un espèce de compte rendu à la jeune Voyageuse. Pas parce qu'il lui demandait particulièrement, mais parce qu'elle le lui demanderait certainement.*
Ewakhine Do'varden : Cool. C'est sympa. *Il se mit à fouiller dans son sac pour en tirer le morceau de pain qu'il avait chipé* Parait que tu manges bien, toi. T'aimes ça? *Il prévoyait de retourner dans la rue et de reprendre sa routine, de trouver un nouvel itinéraire d’entraînement et de passer à l'auberge régulièrement.*
Kastela : *pour toute réponse, voyant la nourriture présentée comme une récompense, l'oiseau battit des ailes pour venir le lui chiper dans la main avant de repartir pour le toit. Il avait terminé son office ici.*
Ewakhine Do'varden : Ah ben... je prends ça comme un oui. J'y penserai la prochaine fois. *avait pensé s'en garder un morceau, voilà que c'était raté. Il haussa les épaules et tourna les talons pour sortir avant de se raviser rapidement* Dis lui que je serai à la taverne tous les soirs ! *lui lança-t-il avant de le perdre de vue* Bon ben... plus qu'à trouver un autre itinéraire. Et des potes voleurs. *il repartit dans la rue, sortant une pomme de son sac pour la croquer en marchant sans se presser.*



20h54 - 23h00

Ewakhine Do'varden : *Lysihenn entra dans la taverne. Il avait le ventre qui criait famine, les cheveux en bataille, les habits poussiéreux. Comme un soir normal quoi. Il se dirigea sans se presser jusqu'au comptoir, la journée avait été assez peu intéressante si on exceptait la "discussion" avec le corbeau. Chose dont il ne revenait toujours pas. Il s'installa et laissa son sac de toile tomber par terre, souriant à la tenancière*
Ewakhine Do'varden : Bien le bonjour, j'aimerai euh... un truc à manger, le plat du soir ou autre, vous avez quoi? *La tavernière lui proposa un plat de lentille au lard et une purée de carotte, il opta pour les lentilles et patienta tranquillement, le temps qu'on le serve. Ce soir, pas de vague, pas de fille, pas de corbeau. Cool. Une soirée normale. Il souriait à l'idée mais gardait dans une part de son esprit l'absence de la fille*
Khyaxan : *Khyaxan émergea de la chambre qu'il avait louée. Il s'était fait un grand plaisir de larver toute la journée dans celle-ci pour se remettre de son voyage qui l'avait mené à cette ville encore inconnue. Il était encore tout ensommeillé, mais sortir de sa chambre et écouter des gens devrait le réveiller un peu. Arrivé en bas il commanda un repas*
Mear : *Alhan était déjà présent. Contrairement à la dernière fois, il n'était pas seul. Un de ses amis l'avait rejoint en sortant de son travail, de la même manière qu'Alhan. Ils discutaient autour d'une boisson, conversant de choses comme le temps et les récoltes récentes. L'ami en question était un fermier qui habitait dans la même zone qu'Alhan et le croiser lui avait fait plaisir. Néanmoins, avec le temps qui passait, l'ami en question n'allait pas tarder à partir. Alhan jeta un œil dans la salle, profitant d'une pause dans la discussion et vit une silhouette connue rentrer dans la pièce. Il lui semblait, en effet, avoir déjà vu ce jeune homme à l'allure négligée ici. Mais il n'en était pas sûr. Il suivit sa marche jusqu'au comptoir mais reporta son attention sur son ami, au final.*
Ewakhine Do'varden : *La marmite était pleine, il fut donc rapidement servi dans une écuelle en bon état. Il respira l'odeur qui se dégageait de l'assiette alors que son ventre lui ordonnait de manger. Un peu de calme. Il porta la première cuillerée à sa bouche et souffla dessus afin de ne pas se brûler la langue. Ça semblait bien chaud et bien bon.*
Alistair : *D'un pas tranquille, la capuche, comme à son habitude, rabattue sur ses yeux. Il arriva en vue de la taverne et évita d'un geste souple la fontaine devant celle-ci. L'air était frais dehors et l'elfe se sentait bien, heureux. Un léger sourire il tendit la main vers la poignée de la porte.*
Khyaxan : Bien le bonsoir à tous *son salut fut discret plus pour la forme que pour attirer l'attention et rejoint une place près d'une fenêtre pour attendre son repas*
Mear : *Rapidement, le compagnon d'Alhan se leva et, avec un sourire, sortit de la taverne, allant rejoindre sa famille et manger avec eux. Alhan resta à sa place, néanmoins, finissant sa boisson, rêvassant d'un air tranquille.*
Ewakhine Do'varden : *l'Humain ignorait ce qui l'entourait, n'ayant pas d'envie particulières de discussions pour le moment. D'abord manger, ensuite... flemmarder. Et enfin courir. Il aimait bien ce programme et comptait s'y tenir. Il avait l'impression que la taverne avait été un peu plus bondée qu'habituellement, il espérait que ça ne repartirait pas en chanson paillarde. Il continua de manger en silence, soufflant sur ses lentilles pour les refroidir un peu.*
Mear : *ça avait été une journée habituelle aujourd'hui. Le temps avait été clément, le soleil présent mais pas trop, ne faisant pas souffrir les corps et les esprits des travailleurs qui trimaient sous son aura lumineuse. En regardant par la fenêtre, Alhan vit que l'astre était dans la fin de sa lente descente vers l'horizon pour laisser place à la lune et à la nuit. Cela lui laissait assez de temps pour profiter du calme relatif de cet endroit avant de rentrer effectuer les tâches du soir.*
Elynn : *Elynn s’avança en sautillant comme elle l'aimait tant. Elle chantonnait une chanson guillerette et s'amusait comme une folle en errant dans la ville. Soudain elle s’arrêta. Ce petit jeunot d'elfe qu'elle avait déjà pu croiser allait entrer dans une taverne. D'un éclat de rire elle se précipita vers lui, le prit par le bras et entra avec lui d'un bond dans la taverne*
Mear : *Sortant de sa rêverie, l'homme s'étira longuement avant de se lever, histoire de se dégourdir les jambes. Il était resté assis assez longtemps et il sentait les effets de cette inactivité dans ses jambes. Il les réveilla en faisant quelques pas autour de sa table.*
Khyaxan : *son repas arrivait, il commença à manger tranquillement sans prêter de réelle attention à ce que c'était. Il regarda un peu autour de lui les gens présents sans leur prêter de réelles attention à eux non plus. Il avait une petite mélodie en tête qu'il avait entendue quelques jours avant d'un flûtiste et il lui semblait qu'elle n'était plus que dans sa tête mais qu'elle commençait aussi à se faire entendre dans la taverne par sa faute*
Kastela : *des chants d'oiseaux s'étaient fait entendre, toute la journée. Certains de ces chants venaient de mésanges. Et c'est une mésange qui d'ailleurs, absolument pas différentiable des autres, se posa sur l'épaule de la jeune Elynn enthousiaste, s'offrant ainsi un tiquet d'entrée pour la taverne. Il avait un destinataire suffisamment précis pour reprendre son vol dès le premier pas d'Elynn dans la taverne. Il se posa devant le brigand, et desserra alors sa patte droite. Dedans, deux papiers attachés avec une ficelle. L'oiseau restait là pour le moment, regardant le voleur, ignorant le reste.*
Alistair : *soudain tiré par le bras, Tylanhnem n'eut pas le temps de réagir. Il eut juste le temps d'entendre une chanson joyeuse entonnée par un demoiselle, humaine à en juger le ton de sa voix*
Ewakhine Do'varden : *Il avait une cuillerée en bouche lorsqu'il vit apparaître un oiseau à côté de lui. Il avala le contenu, perplexe et essaya de définir ce qu'il fichait là et ce que c'était comme piaf.* C'est nouveau ça... *Lorsque l'oiseau desserra sa patte, deux petits billets se révélèrent. Il les prit, laissant son assiette de côté et en commença la lecture, intrigué. Il se demandait si ça venait d'elle. Ou si ce piaf était juste complètement stupide.*
Elynn : *A peine étaient-ils rentrés qu'elle relâcha l'elfe* Oh, des oiseaux, plein de zoiseaux, j'aime beaucoup les zoiseaux, c'est mignon les zoiseaux. Tu as vu mon petit Tylan ? Ils sont avec toi ?
Mear : *Un regard vers l'entrée lui permit de voir plusieurs choses. Un elfe rentrant, tiré par le bras par la demoiselle de la dernière fois et l'oiseau qui était sur son épaule et qui s'envola dès l'entrée de la demoiselle dans la taverne. Son vol le porta près de l'homme qu'il avait vu rentrer tout à l'heure et qu'il reconnut comme étant celui à qui il avait échangé trois mots il y a peu, avec une autre femme qui elle aussi avait un oiseau. L'animal étant, évidemment, le lien qui avait permis à l'esprit d'Alhan de faire le rapprochement entre les deux éléments. Il regarda donc, quelque peu surpris les gens entrer et se déplacer, se demandant ce qu'il se passait.*
Khyaxan : *l'entrée dynamique des deux jeunes gens lui fit quitter quelques instants ses pensées. Et reconnaissant l'air populaire de la demoiselle, la chanson qu'il avait en tête changea et commença à servir de fond sonore très léger à la taverne. Il se remit à rêvasser au passage regardant par la fenêtre*
avatar
Sly
Disciple Archiviste - Créatrice

Messages : 68
Date d'inscription : 07/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RP du 23-24 juin 2014 : Chute nocturne, Corbeau, Encre et patates

Message par Sly le Sam 14 Fév - 20:30

Mear : *La demoiselle était fidèle au comportement dont il avait été témoin précédemment. Enfantin, rieur et émerveillé. Ceci lui fit tirer un sourire amusé, la bonne humeur était communicative. De son côté, le jeune homme semblait avoir remarqué l'oiseau et avait l'air surpris de quelqu'un qui voyait quelque chose auquel il ne s'attendait pas. Ce message devait être une surprise ou quelque chose de ce genre se dit Alhan, perplexe.*
Ewakhine Do'varden : *il fronça les sourcils à la lecture du dernier mot* Wyhndylennh... *marmonna-t-il avant de regarder l'autre papier qui semblait vierge des deux côtés. L'oiseau était toujours là. Certainement pour transmettre une réponse, mais quelle réponse pouvait-il bien envoyer? Et surtout avec quoi? Il n'avait ni plume, ni encre, ce qui le fit pester. Elle réussissait encore à l'enquiquiner même quand elle était absente. Un repas tranquille, c'était tout ce qu'il voulait.* Rhaaaa. *Il reprit une cuillerée qu'il enfourna ans sa bouche avant de regarder l'oiseau* Toi j'suis sûr que tu me comprends pas et que tu ne parles pas la langue commune, hein? Chié... Bon, bouge pas, je vais... chercher ce qu'il faut. Surveille mon assiette s'te plaît.
Alistair : *tombant à la renverse, alors que la demoiselle lâchait son bras, Tylanhnem eut juste le temps d'apercevoir un battement d'ailes. Il éclata de rire.* Tu ne t'arranges toujours pas, n'est ce pas ? Ma chère demoiselle, je t'apprécie de plus en plus, mais je ne connais toujours pas ton nom. Me fera tu cette grâce ?
Kastela : *l'oiseau le regardait et écoutait son charabia. Pour lui, l'ordre était clair. Il devait attendre qu'il remette le papier à sa patte, vierge ou non, pour repartir. C'était ce qui avait été demandé. Il se fichait bien de ce que venait de dire l'homme, avec quel ton ou quoi que ce soit. Par contre, il ne put s'empêcher de piquer un morceau dans l'assiette*
Mear : *Le monologue intérieur d'Alhan continuait. Voilà que le jeune homme semblait mal réagir à la présence de l'oiseau. Apparemment, l'animal avait déposé un message et au vu de la tête de l'homme, il ne lui plaisait pas. Il crut même remarquer que le presque inconnu conversait avec l'oiseau. Étrange.*
Ewakhine Do'varden : *Il se retourna pour observer l'assemblée, il vit deux jeunes gens frivoles et rieur et crut d'ailleurs reconnaître l'elfe de la dernière fois au bras d'une demoiselle. Pas intéressant, il chercha une autre personne. Son regard croisa celui d'un paysan. Mauvaise pioche. Il cherchait un homme instruit. Susceptible d'avoir de l'encre et une plume sur lui. Un comptable? Un barde? Un moine?* Punaise... Comment je vais trouver ça dans une taverne...?*se lamenta-t-il en continuant son inspection*
Kastela : *au goût étrange des lentilles, l'oiseau les recracha dans l'assiette sans un bruit, et se remit à attendre, suivant du regard celui qui devait le renvoyer sous peu.*
Elynn : *Alors qu'elle tournait le dos à l'elfe, Elynn tendit les bras en arrière et s'arqua jusqu'à faire un pont. Regardant l'elfe la tête à l'envers elle lui répondit d'une voix nasillarde* Encore un nom ? Mais qu'avez-vous tous avec les noms ? Mais tu as raison, toi aussi tu m'amuse énormément alors je vais te dire un secret... *Elle lui demanda de s'approcher puis se redressa d'un coup et cria à la cantonade* Je m'appelle ELYNN, coucou tout le monde !
Khyaxan : *Intrigué par l'oiseau et les deux papiers, il s'était levé pour lire tranquillement par dessus l'épaule du jeune homme, mais celui-ci avait replié le papier. Tant pis. Mais bien entendu pour tous son mouvement n'avait pas fait de grande différence et tous le croyaient encore assis à sa table la seule différence pour eux était qu'il avait juste arrêté de manger*
Ewakhine Do'varden : *serrant les deux petits morceaux de papier entre ses doigts, il passait d'un visage à l'autre, sans trouver ce qu'il cherchait. Il soupira bruyamment et d'autant plus quand la gamine gueula dans la taverne, qu'est-ce qu'il en avait à faire de son nom. Il lança, agacé et en continuant sa recherche* Ta gueule.
Ewakhine Do'varden : * Il sourit quand il trouva LA personne, c'était forcément un troubadour ou un truc comme ça vu ses habits grotesques et son masque horrible. Il se leva d'un pas décidé, ne jetant qu'un regard au piaf pour vérifier qu'il était toujours là avant de s'approcher de l'étrange individu qui semblait immobile.*
Khyaxan : *Il faillit se faire rentrer dedans par le jeune homme qui se dirigeait d'un coup vers lui pour une raison inconnue. Précipitamment il regagna sa place, mais ne put que s’asseoir à coté de lui-même pour ne pas faire trop de bruit et bouger le moins d'objet possible. Une illusion est plus simple si on a pas trop à en faire*
Ewakhine Do'varden : Euh... Excusez moi? Ouais, vous, j'vous dérange? *Il se tenait devant la table de l'homme au manteau étrange et détonnant et se passait une main dans les cheveux, montrant ainsi qu'il n'était pas très à l'aise.*
Alistair : *La jeune demoiselle se redressa et cria soudain alors qu'il s'approchait d'elle pour écouter son grand secret. Sous le choc, Tylanhnem retomba sur le sol qu'il commençait à décidément bien apprécier. Alors qu'il se relevait, il vit l'humain des autres soirs, qui se levait après avoir décroché un mot désobligeant à l'adresse de celle qu'il considérait comme son amie. Il commença à s'approcher de lui et de l'homme au masque qu'il rejoignait pour le reprendre.*
Mear : *L'homme semblait tourmenté et pas du tout à l'aise. Il le vit se diriger vers une autre personne dans la taverne. Il fur ensuite attiré par le cri de la jeune fille qui semblait dire son nom. Avec un nouveau sourire, il se dirigea vers elle. En effet, son comportement l'amusait et il voulait converser avec elle, ses enfants étaient trop grand pour avoir ce comportement là*
Khyaxan : Mais pas du tout qu'est ce qui t'amène à moi? *il n'avait rien dit, mais l'illusion elle avait "parlé" pour lui. Il le voyait mal à l'aise se qui l'amusais plutôt mais ne voyait pas pourquoi il venait le voir. Il aurait remarqué l'illusion? Noooon improbable!*
Elynn : *Elynn se désintéressa totalement de Tylan lorsque ses yeux tombèrent sur le masque de l'homme qui restait immobile. Criant de joie elle se précipita vers celui-ci, puis se détourna vers le fermier qui s'approchait d'elle. Son visage lui disait quelque chose mais rien ne lui revint à l'esprit. Elle planta son visage à quelques centimètres de l'inconnu et le dévisagea.*
Ewakhine Do'varden : Cool, j'aimerai savoir si tu es troubadour, ménestrel ou un truc du genre. *Il jeta un regard autour de lui, ayant l'impression qu'on l'observait un peu trop. Il revint cependant rapidement sur le mec avec un masque bizarre avant de le voir nez à nez avec la gamine. Il jura en essayant de se retenir. Il allait la tuer en fait si ça continuait.*
Khyaxan : *pour la personne qui se tenait devant lui il n'avait pas bougé et regardait même par la fenêtre d'un air désintéressé picorant son assiette. Alors qu'en vrai il le dévisageait intensément comme s'il essayait de lire dans ses pensées* C'est le cas en effet je suis un peu tout cela suivant les envies du moment. Mais cela ne répond pas à ma question. Qu'est se qui t'amène là? à moins que tu ne souhaitais avoir que la réponse à cette question?
Ewakhine Do'varden : *Il essaya de ne pas bousculer la fille surexcitée qui se tenait quasiment entre eux et formula sa requête* J'aimerai savoir si vous aviez de l'encre et une plume à me prêter. Je peux payer l'encre, j'veux juste écrire un truc et j'ai rien sous la main. Puisque vous êtes ben... troubadour? Vous devez certainement en avoir, non?
Alistair : *Tylanhnem s’arrêta au milieu de la taverne. Visiblement plus personne ne s'intéressait à lui. Il choisit donc de s'asseoir au comptoir et de commander une bière en attendant de voir comment allaient tourner les événements.*
Khyaxan : C'est le cas en effet j'en ai bien. Pas sur moi bien sur mais je peux aller chercher le tout. Mais tu n'auras pas besoin de sortir ton argent car vu le minuscule papier que tu transporte là tu n'useras pas beaucoup de mon encre. Tout se que je te demanderais si cela ne te dérange pas, c'est de connaître ce que tu écriras. Ne me réponds pas tout de suite réfléchis un peu avant. *Cela dit, il se leva laissant l'homme face à "lui" pour se précipiter dans sa chambre à la recherche des objets voulus qu'il trouva rapidement. Il n'avait pas vraiment besoin de se dépêcher, mais généralement l'effet que faisait l'arrivée des objets d'un coup quand ça arrivait rapidement était toujours sympathique et il n'aimait pas trop laisser ses illusions toutes seules comme ça.*
Mear : *Il s'attendait à une réaction de cette ampleur, il rit et la repoussa légèrement* Bonjour !
Elynn : Coucou toi, tu me dis quelque chose, je ne t'aurais pas déjà fait un bisou ?
Mear : Oh c'est possible. On s'est vu il y a peu dans ce même endroit. Rapidement, certes mais je m'en souviens, notamment parce que tu as fait ça. *toujours souriant*
Ewakhine Do'varden : Euh... Quoi? *Il pesta devant ce ménestrel qui n'était qu'un voyeur et se dit qu'il ne dirait rien de personnel de toute façon.* C'est d'accord. *Il grogna un peu ses derniers mots et commença à s'énerver en ne voyant pas bouger son interlocuteur. Il se sentit obligé de lancer* En fait, ça urge et oui, je te le dirais, ça va. Tu veux du mot à mot? T'auras qu'à lire par dessus mon épaule mais va les chercher. *Il ajouta précipitamment* S'il vous plaît. *passant du tutoiement au vouvoiement sans y prêter attention*
Elynn : *Elynn éclata de rire* Je le savais, j'ai la tête pas toujours dans le bon sens, mais je n'oublie jamais un visage qui a reçu un de mes bisous magiques. *tourna autour de son interlocuteur* Tu t'appelles comment ? C'est quoi ton plat préféré ? Et ta couleur préférée ? Tu m'aime bien ? *Elle s'assit en tailleurs à même le sol et leva les yeux vers lui, soudain attentive*
Alistair : *sirote tranquillement un petite bière*
Khyaxan :*En revenant il entendit son interlocuteur parler, mais n'entendit que « les chercher » et « s'il vous plaît » mais ça ne l'aidait pas tant que ça pour savoir ce qu'il avait dit! Pourquoi les gens ne l'écoutaient pas quand il leur disait de se taire! Il s'assit à sa vraie place cette fois s'y et fit disparaître son illusion qui s'était superposée à lui. La seule différence fut l'encre et la plume dans ses mains qu'il fit glisser à l'autre* Voilà. Sache qu'il est inutile d'être pressé. *il avait dû avoir sa réponse, mais comme il n'était pas là ne l'avait pas entendue. Mais ne dit rien pour ne pas le faire se répéter il verrait bien* Mais retient qu'il faut se taire quand les gens te le demande.
Ewakhine Do'varden : *Il attrapa le matériel qu'on lui tendait et marmonna un "Mouais"* Tu veux que j'répète peut-être? *Il n'avait pas eu le temps de se questionner sur l'apparition des objets, c'était un troubadour, certainement magicien, point. Il pensait à autre chose. Sans demander l'autorisation il s'installa à sa table et commença à écrire. Il avait perdu l'habitude et progressait lentement, lettre après lettre*
Khyaxan : Si cela te fait plaisir. *Il était sympathique finalement et bien serviable! Et le voyant peiner à écrire* Veux-tu peut-être que j'écrive pour toi ces quelques mots que tu souhaite apporter à ton message? *au final il pensait plus à sa pauvre plume qu'à connaître le message*
Mear : *Alhan suivit la fille du regard pendant qu'elle lui tournait autour, posant ses questions. Il rit un instant puis répondit* Je m'appelle Alhan, mon plat préféré c'est euh...les patates, j'aime le jaune et je t'aime bien oui *il sourit encore*
Ewakhine Do'varden : *il regarda sa propre écriture. Puis le visage de l'homme et une nouvelle fois son mot. Il devait se rendre à l'évidence, il écrivait très mal.* ... Ouais, j'veux bien. C'est toujours gratuit? *il repoussa le matériel d'écriture jusqu'à l'homme instruit en maugréant. Devoir faire appel aux autres, il détestait.* J'aimerai écrire : On écrit à ma place donc je fais bref, point. J'ai reçu le message et j'attends ton retour. J'espère que je n'aurai pas à la prier à cause de l'un de tes piafs donc fait gaffe. Et voilà, c'est tout.
Elynn :*Le visage d'Elynn se décomposa soudain* Les ... patates ? Tu as bien dit les ... *elle inspira un grand coup* ... patates . Non non non non il ne faut pas, surtout pas. Les patates sont maléfiques. MALEFIQUES ! Elles veulent toutes nous détruire. *Complètement paniquée, elle commença à pleurer*
Khyaxan : Bien sûr que c'est gratuit l'argent est une chose un peu inutile à mon goût et il est mieux à rester dans les bourses qu'à changer tout le temps de mains *il récupéra le tout et commença à écrire le message dicté* c'est un bien long message pour un bien petit morceau de papier. Mais ne t'en fait pas ça tiendra.*continue à écrire* Un retour attendu? Et qui est donc cette personne attendue ? *il finit d'écrire, l'écriture était fine et experte. L'écriture venait de l'habitude d'écrire les balades et pièces entendues pour éviter de les oublier. Il lui tendit le papier*
Orénoque : *Dans la semi obscurité de la soirée, une silhouette menue se déplaçait silencieusement. Pas une seule feuille ne bruissait sous les pas de l'Ysachinn aux sens affûtés. Il semblait ne faire qu'un avec l'ombre menaçante des murs qui l'entouraient.*
Orénoque : *Encore une fois, ses pas l'amenèrent devant la Lumière d'Opale, première auberge qu'il avait eu l'occasion de visiter lors de son arrivée à Dérive. Le souvenir des regards de la foule lui rappelait encore son mauvais passé et il décida de s'installer discrètement dans un coin, assis et adossé à un mur plus renfoncé que les autres.*
Ewakhine Do'varden :*Il le récupéra un peu trop vivement* Merci. Et j'verrai bien si y a un retour. *il décida de ne pas répondre à la seconde question qui ne le regardait pas.* A plus, l'ami. *Et sans demander son reste, il retourner au comptoir où son assiette froide et quasiment intouchée l'attendait près du petit oiseau. Il ignorait ce qu'il devait faire du message et décida donc de simplement le rouler comme il l'avait reçu et de le poser devant l'oiseau, espérant que ça suffisait.* J'te remercie, l'oiseau.
Kastela : *voyant qu'il ne remettait pas le papier dans la ficelle, mais qu'il le rendait tout de même, l'oiseau le prit dans son bec, élément qui bougerait bien moins que ses pattes pendant le vol. Sans pousser de chant, sans claquer du bec ou autre fantaisies habituelles de l'autre oiseau, il parti en s'envolant, profitant alors de la sortie de salle d'une dame d'âge respectable*
Alistair : *Voyant son amie commencer à partir en vrille, Tylanhnem se précipita vers elle et s'agenouilla à son coté. Il se tourna vers Mear* Que lui avez vous dit pour qu'elle réagisse ainsi ?
Mear : *Son sourire disparut lorsqu'il la vit réagir ainsi* Oh non non non excuse-moi. Mais ce n'est que des patates pourquoi sont-elles maléfiques ? *il posa sa main sur son épaule*
Khyaxan : *Il ne répondit pas au "merci" de toute manière l'autre n'aurait rien entendu. Il semblait d'ailleurs bien soulagé de pouvoir s'en aller. Pourtant il lui semblait ne rien avoir fait d'étrange pour une fois. Il se remit à manger en regardant du coin de l’œil l'homme qui retournait voir l'oiseau. Dommage qu'il ne puisse se dédoubler pensa-t-il en s’imaginant poursuivre l'oiseau et assouvir toute sa curiosité*
Ewakhine Do'varden : *Il le regarda partir et décida de le laisser voler et de terminer son assiette. Finalement, il irait digérer dehors, trop de monde pour lui ce soir. Ces gens de Dérive était vraiment tous... tarés. Ou presque. Il s'empressa de manger ses lentilles quasiment froides sans rien dire, réfléchissant aux mots de la grognarde. Qu'est-ce qu'elle fichait?*
Orénoque : *Toujours assis, Orénoque sentit son ventre gargouiller et se décida enfin à se lever. Au moment où il posa la main au sol pour prendre appui, une dame sortait et le rat restait sans bouger, se faisant aussi discret que possible. Une fois qu'elle avait disparu de son champ de vision, il se releva enfin et s'approcha, une fois de plus, délicatement de la porte. Sa main frôla la poignée mais avant d'ouvrir, il jeta un regard par la fenêtre. Encore une fois c'était bondé mais la faim reprit du terrain et il se décida à entrer malgré tout, évitant d'observer une nouvelle fois les regards accusateurs.*
Mear : Que j'aimais les pommes de terres ? *Il répondit simplement ceci, regardant avec étonnement le nouveau personnage qui s'adressait à lui. Il n'avait rien fait de mal, juste répondu à une question*
Khyaxan : *après le départ de l'oiseau, son attention se reporta sur l'agitation du petit groupe un peu plus loin tout en finissant tranquillement son repas*
Mear : *Après avoir répondu, il le fixe, presque bouche bée, attendant une explication, il se sentait un peu penaud, quand même*
Ewakhine Do'varden :*il avala la dernière bouchée et déposa le prix de sa consommation avant de quitter le comptoir. Il ramassa son sac et fit en sorte de ne pas s'approcher du groupe de la fille qui pétait encore un câble et sorti sans bruit. Il croisa un Ysachinn sur son passage et le dévisagea avec une moue désapprobatrice, un poil dégoutté avant de quitter la taverne sans un mot.*
Elynn : *Elynn sembla soudain se réveiller, elle regarda tour à tour, les hommes qui l'entouraient* Alhan, Tylan, que faites vous ici tous les deux ? Zoiseaux *Voyant l'homme partir* Hey il part, ça veut dire que moi aussi je dois m'en aller ! *se relevant d'un coup, elle sautilla en direction de la porte et se mit à chantonner puis passa la porte*
Orénoque : *Orénoque nota encore la moue désapprobatrice de l'homme aux cicatrices mais avait décidé de ne rien en faire. Il se contenta donc simplement de commander une assiette de purée de champignons à la même serveuse que la dernière fois et déposa la bourse sur sa table en attendant son retour.*
Alistair : *Toujours tourné vers Ahlan, il s'adressa à lui avec un grand sourire* Tu comprends quelque chose à cette fille toi ?
Khyaxan : *Voyant l'Ysachinn rentrer il s'interrogea sur sa présence surtout en voyant le regard réprobateur du malpoli qui faisait des politesses qui lui écorchaient la langue. Ils ne devaient pas être beaucoup appréciés par là alors pourquoi venir dans un endroit si fréquenté? Il appela la serveuse pour avoir une bière toujours utile à la digestion*
Orénoque : *Encore une fois, la plupart des conversations environnantes n'étaient que des ragots, de la parlote de piliers de comptoir et le reste de voyageurs de passage. Une fois de plus, Orénoque se retrouva fort déçu de ce qu'il entendait dans la salle et préféra se concentrer sur son assiette qui venait d'arriver.*
Alistair : *N'attendant pas de véritable réponse, il sorti à son tour d'un pas calme et silencieux*
Khyaxan : * Sa fatigue n'étant toujours pas partie, il finit rapidement sa bière vespérale pour ensuite se lever et rejoindre sa chambre* Bonne nuit à tous*glissa-t-il discrètement. Il glissa un petit sourire bienveillant à l'homme rat. Il ne devait pas souvent en avoir donc autant lui en offrir un. Il regagna ensuite sa chambre où il s'endormit très vite sans même prendre la peine d'enlever ses habits. Juste son masque qu'il posa à coté de son oreiller*
Mear : Du tout, du tout *avait-il répondu. Il partit aussi, finalement, se retrouvant seul*
Orénoque : *Le sourire de l'homme masqué à son égard surprit l'Ysachinn qui resta légèrement surpris avant de reprendre son repas en pensant qu'il devait y avoir quelque chose de louche derrière cet acte. Une fois que ses champignons furent finis, il se releva et quitta l'auberge sans une nouvelle information à se mettre sous la dent.*
avatar
Sly
Disciple Archiviste - Créatrice

Messages : 68
Date d'inscription : 07/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: RP du 23-24 juin 2014 : Chute nocturne, Corbeau, Encre et patates

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum