RP du 22 juin 2014 : "Premier entrainement", Sac oublié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RP du 22 juin 2014 : "Premier entrainement", Sac oublié

Message par Yuhllevan le Dim 14 Sep - 19:58

Dimanche 22 juin 2014 : 00h42 --> 1h39

Participants
Kastela - La fille au corbeau/La Voyageuse
Ewakhine - Lysihenn

"Premier entrainement", Sac oublié



Ewakhine Do'varden : *L'humain était en train de faire tourner un dé en bois sur sa table, le seul qu'il avait et qu'il rangeait généralement dans sa bourse. Il devait avouer qu'il n'avait pas réellement prévu cela. Non pas le fait qu'elle ne vienne pas au rendez-vous, non, ceci était totalement prévisible. Mais le fait qu'il en soit aussi affecté. Heureusement l'alcool était toujours fidèle au rendez-vous, ce qui était une bonne nouvelle pour lui, mais pas tellement pour sa tête ou son esprit. Il s'était remis minable avec un verre d'alcool fort avalé d'un trait, à la méthode marin qu'il disait.*
Ewakhine Do'varden : *Étrangement silencieux, il regarda son dé finir lentement sa rotation pour tomber. Cinq. Il piocha donc quatre cacahuètes dans la petite coupelle de bois devant lui et les enfourna dans sa bouche. Il manqua de s'étouffer tellement son esprit était attardé et qu'il n'avait pas fait attention avec sa langue. Il toussa sans se cacher le temps que ça passe. Cela lui passa rapidement.* Bieeeeeeeeeen... Encore. *Et il relança le dé qui tourna sur lui-même*
Kastela : *doucement, la porte s'ouvrit cette nuit à une heure bien plus tardive qu'à l'habitude. La jeune fille était là. En retard, mais là, devant le pas de la porte. Même pas essoufflée. Elle semblait simplement sérieuse, et se demandait tout aussi sérieusement s'il était resté là, le cherchant du regard. Lorsque son corbeau poussa un croassement plus puissant qu'à l'habitude, agacé, elle comprit non seulement qu'il était là et où il était, mais également qu'elle avait vraiment mis trop de temps, semblait-il.* Oh... *son regard venait de se poser sur le grognard saoul, et elle se rendit compte à l'instant qu'elle était restée plantée là comme une andouille, juste en dehors. A bonne allure, elle se dirigea jusqu'à lui, pour s'arrêter juste en face. Elle attendait qu'il lève le regard vers elle. Aujourd'hui, ses cheveux décoiffés cachant en partie la zone indemne de son visage, celui-ci semblait être bien plus sombre. Silence.*
Ewakhine Do'varden : *Il regarda le dé terminer de tourner, s'arrêter et indiquer le "un". Ce qui le fit pester* Quelle injustice... Une véritable injustice. Une cahuèt après tout ce que j'ai fait? Pfffff... c'pas cool. Oui bon, ça va, je sais. Cumul malchance, tout ça, tout ça, rhoooo... *Alors qu'il prenait une cacahuète dans la coupelle, il se rendit compte que quelqu'un était là. Il releva lentement le visage vers celui-ci et le distingua plus ou moins.* Heuuum... Bonsoir? Ou Bonjour? Ou ... Bonsoir? Enfin, salut. *puis, sans tilter, il en revint à son dé qu'il reprit entre le pouce et le majeur avant de le faire tourner. Il restait étrangement habile malgré l'alcool. Le dé commença à décrire lentement une courbe, il le suivit des yeux, ayant totalement zappé la présence.*
Kastela : *elle tira une chaise, toujours silencieuse, et le regarda là, être enivré. Vraiment, c'était à ça qu'elle avait demandé conseil, en fait ? Elle avait décalé son sommeil pour ça, là ? Léger soupir de la jeune fille, qui, le regardant, se demandait si elle ne ferait pas mieux de lui voler le dé* Hé, Grognard, j'suis là, vire ce dé.
Ewakhine Do'varden : *Il l'entendit mais attendit que le dé retombe* Cinq ! *s'exclama-t-il joyeux avant de sourire à la femme. L'instant d'après, il la dévisageait sans se gêner.* T'as un... truc... là... *désignant maladroitement sa propre joue.* C'est marrant, j'connais une fille qu'a la même. Enfin presque, elle c'est un poil plus euh... joli? clair! Un poil plus clair ! Et c'est marrant mais... Attends, tu m'as appelé comment? *Il enchaînait son discours sans lui laisser le temps d'en place une, au rythme de ses pensées. Quand il laissa sa dernière question en suspens, il se tourna vers la coupelle.* Un, deux, ... *hésita puis en prit deux autres avant de les mettre dans sa bouche et de mâcher.*
Kastela : *légèrement déconcertée, elle écarta les cheveux qui occultaient une partie de son visage : ils la dérangeaient pour observer* Ça serait pas la même qu'avait rendez-vous avec un grognard au sirop de cassis, par hasard, huh ? *semblant s'être réveillée il y a peu, elle n'était pas encore très vive, et répondait à chaque fois avec des temps d'intervalle. Le réveil était habituellement son moment calme de la journée. Raté pour ce soir. Sinon, elle lui aurait bien renversé ses trucs sur la tête. Le corbeau, sans gêne quant à lui, alla se servir dans la coupelle, n'en faisant qu'à sa tête*
Ewakhine Do'varden : *D'un coup deux pensées surgirent dans son esprit* Sirop de héééé ! Mes cahuèts! 'spèce de sale corbeau de cassis. Cassis? *il finit par la regarder avant de rigoler niaisement* Je crois que j'suis pas très très bien, là... J'ai bu? Oui, j'ai bu. Je crois. Parce que sinon, ben sinon... sinon. Euhhh. C'est quoi ton nom déjà? J'crois que je l'ai oublié. Promis, ça va me revenir, hein! Mais là de suite euh... piou. *Il la regardait, essayant visiblement de retrouver ses esprits.*
Kastela : *à présent, à le voir ainsi, elle hésitait à commander un verre d'eau pour le lui renverser sur la tête. Mais cela non plus elle ne le ferait pas en la situation actuelle. Dommage. Ça aurait presque pu être drôle. Elle laissa le corbeau croasser à l'insulte et continuer de piller les cacahuètes, tandis qu'elle ne lâchait pas l'homme du regard* La voyageuse, andouille. Je ne sais même pas si j'ai bien fait de venir, tiens. Un grognard soûlard pour m’entraîner... Mh...
Ewakhine Do'varden : Eho! Hein, on se calme! J'suis pas soûl, j'suis juste un peu euh... échémé, rien de bien grave, j'peux t'nir une conversation sans problème. Tu vois, là on parle et tout et pis j'te réponds. *Il grimaça et porta une main à sa tête pour se masser* Par contre... J'dois avouer que j'ai un peu mal au crâne... T'as pas une fontaine dans ton sac? Nan parce que, pffff. *il marqua une courte pause* Euh... dis, il est pas en train de manger mes trucs, là? *il lui souffla dessus sans attendre de réponse* Chta moi !
Kastela : Il les mange, et il a raison. *elle posa sa tête sur sa main, continuant de le regarder. Elle se demandait s'il avait beaucoup bu, ou s'il tenait autant l'alcool que les conversations. Un silence plutôt long se fit là, alors qu'elle en profitait pour songer à son engagement. Elle ne pensait pas un poil être en tort, et d'ailleurs, elle était agacée, se demandant pour qui il pouvait bien se prendre. Elle se répéta même le dialogue depuis son entrée. Pour finalement répondre ensuite* Tu te sens bien, Grognard ? C'est pas toi qui risque de courir cette nuit à ce que je vois. Autant reporter avec tes bêtises.
Ewakhine Do'varden : Eho, j'crois bien que celui qu'est en toi, c'pas moi. Même si t'es pas un homme hein... *Il posa lourdement sa main sur la coupelle qui laissa s'échapper plusieurs cacahuètes puis en prit quelques unes pour les mettre en bouche. Alors qu'il mâchait il la désigna de la tête* Ben vas-y avant que l'aut' il mange tout. 'Fin si t'aimes ça... Bon et, oh! Je sais où y a une fontaine ! *De joie il passa brutalement à la tristesse* Mais c'est super loin... Pffff... Si là, c'était Guerdan ben ce serait vachement plus prêt quand même. Pis merde, t'étais où? Avant le coucher du soleil, c'était quand même simple, non? Après? Oui, après, p'têtre, j'en sais rien mais là ben... c'est après après quoi. Et moi, j'suis super en forme hein! J'coure facilement mais j'peux pas là...



11h45 - 14h20




Kastela : Celui qu'est moi... Quoi ? *elle fronça les sourcils, commençant tout de même à perdre patience, au fur et à mesure qu'elle se réveillait correctement* Hey, si t'avais un problème avec mon heure d'arrivée, t'avais qu'à te casser, plutôt que de devenir pitoyable à ta table, hein ! Non mais je rêve, tu vas pas dire que c'est ma faute, ça, hein ? *dit-elle d'un ton sec en se penchant suffisamment en avant pour mettre un doigt sur le front de l'autre* Et puis merde alors, hein. *elle se leva d'elle même, et commença à partir sans même récupérer son corbeau. Mais arrivée à la porte, elle s'arrêta, droite. Fit demi-tour, et retourna juste à côté de l'homme de Guerdan. Elle lui agrippa l'épaule* Lève-toi.
Ewakhine Do'varden : *la voit s'énerver et lève les mains en signe de protestation. Alors qu'elle s'éloigne reprend enfin la parole* Eho j'étais là avant toi donc j'reste si j'veux. C'pas parce que tu te pointes pas que je dois me barrer, j'ai quand même le droit de boire un p'tit verre tranquillement,non hééé mais où tu vas tu pars ? Pffff. *croise les bras un instant avant de dévisager le corbeau. Ce n'est que lorsqu'elle revient qu'il réalise* Hey mais t'as oublié lui là aaaah ? Hein quoi ? Okay, ça va, doucement, rho, 'pèce de brutalité brutaliseuse d'épaule brutalisée. *sourit à sa superbe allitération en brutale et finit par se lever sans protester mais sans comprendre vraiment*
Kastela : Oh, oui, t'as le droit de faire ce que tu veux, grognard. T'as même le droit d'aller te noyer si tu veux. *sur ces propos agressifs, elle le tira avec elle en se dirigeant vers la porte. En chemin le corbeau revint sur l'épaule de la jeune fille, peu effrayé de bruisser des ailes à côté du brigand. Elle fit un arrêt devant la porte, prit le temps de l'ouvrir, et sortit de là sans même un mot pour le personnel, afin de se diriger tout droit sur le place et vers la fontaine*
Ewakhine Do'varden : *se laisse faire docilement, ne comprenant pas trop ce qu'il se passe* Eeeeh, c'est marrant, ça bouge bizarrement là. Aïe... fait gaffe à ma tête, moins vite, tu veux me tuer ou quoi? Je vais mourir, c'est bon, adieu monde cruel, la damnation sans fin m'attend, ô triste ennemi qui sans toi... Boaf. *franchit le seuil à sa suite, évitant de peu de se prendre l'encadrement de la porte* Ehe! C'est pas pour aujourd'hui finalement on dirait! .. Ma tête...
Kastela : *en silence pour le moment, elle continuait d'avancer ne prêtant guère plus attention à ses élucubrations pour le moment. Jusqu'à la fontaine. Les regards des quelques personnes éveillées ne la faisaient même pas tiquer. Elle était agacée, diablement agacée, et ne regardait que son simple objectif, la fontaine. Ce fut une fois devant, les genoux contre la pierre, qu'elle reprit la parole* Bien. Soit tu mets la tête dedans soit je m'en charge.
Ewakhine Do'varden : Euh... *Il la dévisage, la tête lui tournant quelque peu* De quoi...? *il regarde la fontaine et s'éloigne d'un pas* J'vais mourir, ça y est, c'est ça? Pfff, c'est trop nul et j'ai pas tellement envie en fait... *essaye de se dégager sans y mettre réellement de volonté*
Kastela : T'as demandé ta fontaine, tu l'as. Nettoie moi cette sale tronche histoire de redevenir... *elle chercha un mot pour caractériser le caractère du type, et n'en trouvant pas de satisfaisant, elle se contentait juste de le tenir* ... Toi. *comme elle était petite, elle tirait peut-être un peu trop sur le tissu à présent qu'il était levé, mais cela lui était bien égal.* Tu le fais, ou je le fais.
Ewakhine Do'varden : *n'a plus vraiment envie de se tremper, surtout à cette heure là, continue de tirer sans force, montrant ainsi sa résistance* Ma tronche elle est quand même moins sale que la tienne alors, vas-y, j't'en prie, t'as qu'à la mettre toi la tête dans la font...aise, ou piou. Pis j'veux partir moi, parce que là, j'ai besoin de dormir, j'ai l'impression que je vais mourir dans ma tête tellement ça fait mal, sisi, j'te jure !
Kastela : *claquement de langue. En y pensant, elle ne savait même pas pourquoi elle restait là, elle aurait dû partir et le laisser être ainsi pour la nuit. Elle ne se sentait pas réellement la force, elle-même, de le plonger dans la fontaine, et donc, aurait réellement préféré qu'il l'écoute. Elle en hésitait même à le menacer avec une dague. Mais elle le lâcha, le regard encore fixé sur l'eau. Le corbeau se contenait de les regarder, digérant tranquillement ses cacahuètes. Il ne prenait pas parti pour ce soir*
Ewakhine Do'varden : *Il arrêta de s'agiter et la fixa intensément malgré son esprit embrumé, changeant une fois encore de comportement. Il devenait suspicieux* Dis moi... J'te connais pas? Ou plutôt, j'te connais...? ... *il approcha son visage du sien, les mettant à quelque centimètres l'un de l'autre afin de mieux l'observer. Il ne puait pas véritablement l'alcool, n'ayant bu qu'un verre mais plutôt la cacahuète.*
Kastela : *les yeux noirs de la jeune fille, défiants, se portèrent sur lui. Elle était tendue de le voir ainsi s'approcher, et se contenta simplement de répondre* Tu me connais. *elle ne le lâchait pas du regard, et tandis que sa main gauche était sur sa dague, la droite ne put s'empêcher de vérifier l'emplacement de sa bourse*
Ewakhine Do'varden : Ah? Ah.. Oui. Huuum... Gamine? Nan... Petite? Nan... *il restait là alors qu'il cherchait comment il l'appelait, penché en avant pour être presque à sa hauteur* Nan, nan, c'est pas ça, c'était euh... euh;.. Gro... truc? Huuum... nan, tu veux pas que je t'appelle gamine, c'plus simple, nan? Pis bon.. *il posa, inconscient, une main sur la tête de la fille* T'es pas très grande et t'es toute petite donc bon, euh... voilà quoi. *laisse sa main là.*
Kastela : Tu m'expliques ce que t... *elle coupa sa phrase en plein milieu, alors qu'elle avait commencé à l'engueuler. Non, trop, c'était trop. Elle agrippa sa main et la dégagea. Elle lui aurait bien fait une entaille, mais elle aurait besoin de lui, et encore une fois, elle comptait avoir ce qu'elle souhaitait. Mais si cette comédie durait plus longtemps, elle ne savait pas réellement ce qu'il en serait. Cependant, même si elle se contenta de remettre la main sur sa dague en se tournant pour partir, le corbeau finit enfin par prendre position. Il réagissait tout de même pas rapport à celle qu'il accompagnait, et ainsi, ne put s'empêcher de s'envoler pour piquer, une fois, violemment, la pommette de l'individu.*
Ewakhine Do'varden : *Il la regarda dégager sa main sans rien dire mais s'agita quand l'oiseau vint l'agresser, il battit des mains et recula* Eho, ça va, calme toi, j't'ai reconnu, ça va, rho! Hey, retiens le, grognarde, plutôt que de le regarder. Allez zou et r'viens plus... *Puis il resta là un instant à se masser la joue avec une moue perdue, se demandant ce qu'il faisait là et pourquoi il avait si mal à la tête et pourquoi le piaf l'avait agressé et pourquoi elle le fusillait du regard. Après un instant il lâcha, légèrement agressif* Quoi?!
Kastela : *lorsque le corbeau revint sur l'épaule de la maîtresse, elle entendait le ton agressif, mais l'ignora. Oh, s'il voulait réagir, il n'avait qu'à la suivre, elle en avait bien marre, cette nuit, de le forcer à réfléchir, cet andouille. Elle ne réprimanda même pas l'oiseau et le remercia avec un regard. Elle aurait dû être plus agressive, se disait-elle, mais pouvait-elle au moins se le permettre... Elle venait d'être déçue malgré elle, et cela, elle ne l'aurait pas pensé. Elle n'aurait pas pensé montrer autant de patience non plus.*
Ewakhine Do'varden : *N'entendant aucune réponse, il fusilla les deux êtres qui s'éloignaient. Il savait bien de quoi il avait besoin, un plongeon et c'était réglé. Enfin, presque. Il jeta un regard à la fontaine. Son esprit se dés-embrumait lentement mais il avait surtout conscience de la blessure qui avait agit comme un coup de fouet, accélérant ce processus. Il regarda la main qui le massait et grimaça en découvrant ses doigts rouges. Pas excessivement mais beaucoup trop à son goût. Il jeta un nouveau regard à la fontaine puis y plongea la tête en se félicitant d'avoir pris sa respiration et fermé la bouche. Lorsque son visage percuta l'eau froide, il rouvrit les yeux, reprenant ses esprits. Il y resta une longue minute sans bouger avant de s'agiter dedans de façon à dissiper complètement l'effet de l'alcool, agissant ainsi il se fit de nouveau mal à la tête, celle-ci n'était pas tout à fait prête à faire comme si de rien n'était. Il sortit la tête de l'étendue en la retenant d'une main, sans faire attention à toute l'eau qui dégoulinait sur lui* Foutu alcool...
Ewakhine Do'varden : *il reporta son attention sur la fille qui partait et pesta dans sa barbe.* Et ben vas-y, dégage. Et que j'te r'voie pas avec ton foutu piaf ! *Il était remonté, à cause de sa blessure mais surtout parce qu'il ne se souvenait pas de tout ce qui s'était passé avant. Il s'agit lourdement sur la fontaine en regardant par terre, essayant de recoudre ses souvenirs. Hier soir, même endroit, même fille, même corbeau, et il lui donnait de l'argent. Pour... manger. Et être en forme, voilà! Lendemain matin, journée normale, pas de fille, pas de problème. Le soir, pas de fille, problème. Pourquoi problème? Ah oui, il lui avait donné rendez-vous. Et elle n'était pas venue! Il allait se relever pour lui lancer autre chose comme réplique cinglante mais resta assis. Il y avait autre chose, autre chose... Il avait visiblement bu, oui, c'est ça, il avait bu et commandé des cacahuètes pour jouer aux dés histoire de passer le temps. Et puis... confusion.*
Ewakhine Do'varden : *Confusion, elle était pas là, puis elle était là, elle l'a traîné dehors mais il la suivait docilement, elle a évité qu'il se prenne l'encadrement de la porte tout seul, ils ont snobés les autres occupants de la taverne, il marchait... bien. Il voulait mettre la tête dans l'eau, puis elle est partie parce que... il ne voulait plus. Ben merde, pensa-t-il. Il prit alors conscience de toute l'eau qui avait imprégné ses vêtements et qui continuait à goutter. Il frissonna et se releva pour voir où elle était.*
Kastela : *la jeune fille avait tardé à choisir sa destination, ainsi pouvait-elle se voir un peu plus loin, se demandant ce qu'elle ferait cette nuit. Elle ne dormirait pas, elle l'avait déjà fait, et même si elle ne s'était pas réveillée, elle n'avait pas prévu que cela se passe ainsi. Pas si aisé de changer son rythme, finalement, se disait-elle. Son corbeau aurait au moins pu l'aider à se réveiller à temps, mais non. Il avait décidé qu'il fallait qu'elle se prenne en main un peu, apparemment, ou bien ne la soutenait pas dans l'engagement qu'elle prenait. Tiens, elle n'aurait qu'à faire du repérage pour les autres nuits. C'était une bonne idée ça. Son peu de motivation se sentait dans sa marche un peu lente. Elle était encore agacée. Pourquoi ne l'avait-elle pas baffé, plutôt que de sauter sur ses dagues ? se demandait-elle.*
Ewakhine Do'varden : *Il hésita un instant, il savait qu'il était en tort, au moins sur la fin mais qu'elle l'avait quand même bien cherché. Il l'avait aidée l'autre jour, lui avait filé une pièce, avait proposé de l'aider et avait même bu son fichu verre de flotte pour pas la vexer. Et voilà que c'était elle qui partait. Et bien soit. Il décida d'accepter la chose. De toute façon, elle ne pensait qu'à elle, qu'elle se débrouille à apprendre à voler, tiens. Un nouveau frisson le parcouru, il ôta prestement son gilet de cuir et sa chemise trempée, il ne voulait pas attraper la crève à cause d'elle ! Il remit son gilet sans manche puis commença a essorer sa chemise en se rasseyant. Il regarda les derniers clients de la taverne sortir et les lumières de la salle commune s'éteindre une à une.*
Ewakhine Do'varden : *Quelque chose le chiffonnait alors qu'il voyait la dernière lumière s'éteindre. Il mit quelques instants à y réfléchir en finissant d'essorer sa chemise de lin avant de s'exclamer* Mon sac ! Elle a oublié de prendre mon sac ! Si je la retrouve, je...! J'hallucine, elle est sérieuse, là? *Il jura et se retint de justesse de jeter le seul objet qu'il tenait en main par terre, à savoir sa chemise. Il s'était relevé en se rendant compte de l'oubli et resta debout un instant sans rien dire. Le vent frais lui caressait la peau qui commençait à prendre la chair de poule.* Encore une bonne nuit qui s'annonce... *lâcha-t-il avant de s'éloigner pour trouver un endroit à l'abri du vent et potentiellement chaud. Il pensait à une boulangerie, elles ne tarderaient pas à ouvrir vu l'heure. C'est donc en traînant des pieds, en se tenant la tête d'une main et en se massant de l'autre la nouvelle blessure, la chemise sur l'épaule, qu'il se mit à la recherche d'une boulangerie pour dormir quelques heures. Il marmonnait dans sa barbe et était extrêmement remonté contre la fille : il mettait sur son compte tout ce qu'il ressentait d'amer. Qu'elle ne s'avise pas de lui adresser la parole de nouveau.*

_________________
Avatar récupéré ici http://hollllow.deviantart.com/
avatar
Yuhllevan
Admin

Messages : 121
Date d'inscription : 29/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://www.laquadrature.net/fr/neutralite_du_Net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum